NEWS :

31/5

ob5.ru : foire aux questions
48 réponses
à tes questions !

4 JUIN

143 histoires
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Les R.T.T

Fin mai, début juin, j'avais une semaine de congé à rattraper, mes R.T.T., et j'ai donc décidé de "descendre" à Cannes, où je savais que j'avais de bonnes chances de trouver du soleil et une chaleur suffisante pour passer le plus clair de mon temps à la plage. Mes prévisions se sont d'ailleurs vérifiées et arrivé la veille et installé dans un petit hôtel, j'ai pu profiter à plein de ces premiers journées estivales.

Alors que dans ma région, en Alsace, à la même époque il gèle encore certains jours, ici, à Cannes, je peux exposer mon corps sans problème et lui donner ce premier bronzage de l'année, si apprécié par les amateurs de beaux gosses. J'ai décidé d'aller passer ce premier après-midi sur une plage nudiste, à la sortie de Cannes vers Golfe-Juan. "La Batterie" est bien connue dans le coin et, été comme hiver, fréquentée par de nombreux gays du coin ou en vacances.

A mon arrivée dans la petite crique, et malgré un soleil très chaud pour la saison, la plage n'est guère fréquentée. Un vieux couple hétéro, deux ou trois groupes de mecs entre deux âges, allongés sur leur serviette, mais personne du mien d'âge, c'est-à-dire la trentaine. Je m'installe un peu à l'écart des autres, je me fous totalement à poil. Je me trouve très blanc et pas très attirant... En regardant mieux autour de moi, je m'aperçois que sur un côté de la plage, dans les rochers, un grand Noir se tient debout et semble scruter l'horizon. Belle silhouette sportive et jeune. Il doit avoir 35 à 40 ans, il est grand et, à première vue, paraît bien doté par la nature, même si à cette distance je ne peux avoir aucune certitude... Mais s'agissant d'un Black, peu de risque que je sois déçu. L'expérience m'a appris que même si au repos l'organe d'un Black n'est pas de taille exceptionnelle, il se révèle ensuite, quand il se réveille, fidèle au gabarit légendaire des garçons de couleur ! J'aimerais bien tout de même voir tout celà de plus près... Hélas le grand Noir ne quitte pas son rocher... Alors que j'écarquille les yeux pour mieux estimer la taille des attributs masculins du Black, je vois sortir du petit bois de roseaux, qui sépare la plage de la voie ferrée, d'abord un mec bedonnant, en bermuda, la cinquantaine, marchant prudemment et se dirigeant vers l'un des groupes qui se trouvait déjà là à mon arrivée. Le suit, quelques minutes plus tard, un jeune mec, 25 ou 26 ans, très brun, beau gosse, un Beur, la tête rasée sur les côtés, en slip de bain noir taille bien basse, mettant en évidence l'énorme bosse de son sexe. Un beau mec pas efféminé du tout, bien viril au contraire... Il a dû de faire sucer dans les roseaux, peut-être même qu'il a enculé le mec en bermuda, qui marchait si difficilement... sans doute après s'être pris la grosse bite du Rebeu dans le cul... Enfin, j'imagine tout ce qui a pu se passer... mais ce qui est sûr, c'est qu'ils ne se sont pas retrouvés par hasard au milieu des roseaux... Ce jeune Arabe me plaît bien et je me le sucerais volontiers... Mais pas avant une bonne douche, maintenant que j'ai supposé qu'il vient de prendre par derrière ce sale cochon en bermuda ! En passant il jette un regard sur moi, comme pour me demander : "Ça t'intéresse ?" Je soutiens son regard et c'est lui qui finit par tourner la tête. Il rejoint le groupe de mecs où se trouve son partenaire supposé. Je cherche mon beau Noir. Il n'est plus sur les rochers... Je finis par le répérer à l'opposé de la plage, sur d'autres rochers, qui conduisent à l'escalier permettant de regagner la route. Je laisse ma serviette étendue et, mon sac sur le dos, me dirige vers ce coin rocailleux. La vision du beau Beur m'a un peu excité et, sans que je bande vraiment, je sens que ma queue s'est un peu gonflée et se balance de gauche à droite, au rythme de mes pas. Je ne suis pas déçu que le Noir voie que je suis plutôt bien membré. D'ailleurs mon rêve a toujours été de me faire sucer par un Black qui me supplierait ensuite de le prendre comme une chienne. Un pur fantasme, car les deux fois où j'ai fait l'amour avec un Noir, le même mec les deux fois, c'est moi qui me suis fait posséder, dans les positions les plus variées et nouvelles pour moi, et toujours avec le même extraordinaire plaisir de me faire pénétrer par un organe d'exception !

En arrivant à quelques mètres du bel étalon, c'est lui qui me salue : "Bonjour... alors on découvre les lieux ?" "Bonjour... à vrai dire... ce n'est pas vraiment une découverte... disons plutôt une redécouverte..." C'est çà... vous n'êtes pas d'ici. Je ne vous ai jamais vu..." "Non, je suis ici pour quelques jours... Et vous, vous habitez à Cannes ?" "Oui, enfin... à Mandelieu... je travaille sur un bateau... Je suis ici depuis plusieurs mois, je dois tenir prêt le bateau pour une éventuelle venue des propriétaires." "Et vous venez ici faire du nudisme ? Vous ne pouvez pas en faire sur le bateau ?" "Non, je ne sors pas du port avec le bateau... et puis ici on peut faire des rencontres..." "Ah, oui, j'ai vu... surtout dans les roseaux..." "Exactement, il y a des coins tranquilles... vous voulez qu'on y aille ?" Sans attendre ma réponse, le Black s'est dirigé vers le bois de roseaux. Je l'ai suivi à quelques mètres, et me suis perdu dans le labyrinthe des allées, qu'à la longue les visiteurs du bois ont aménagé. Un petit sifflement m'a permis de repérer mon beau mâle noir, blotti dans une espèce de petite "cage" entourée de roseaux, plutôt à l'abri des regards. Il est dos contre un muret et s'astique lentement son énorme chibre, dont l'érection a été apparemment immédiate. Je le regarde faire : sa main coulisse le long de sa tige et remonte jusqu'au gland. Il n'est pas circoncis et il fait apparaître à chaque mouvement de sa main, l'énorme champignon qui lui sert de gland. Il a de grosse couilles. "T'as pas envie ?" Je ne vais pas me faire supplier et, me mettant à genoux, commence à lécher ce bel organe noir. Sa bite sent fort, ce parfum mâle si étourdissant... J'enduis bien sa queue de salive et commence à masturber avec plaisir cette belle et énorme queue. Le Black apprécie ; se renversant en arrière, il tend son bas ventre vers moi pour que je puisse bouffer à mon aise ses superbes attributs virils. Alors je me déchaîne, avalant tout ce je peux de sa tige, gobant ses couilles l'une après l'autre, "croquant" sans le blesser son énorme champignon fendu qui lui sert de gland. Je suis comme fou. J'en reviens pas d'avoir, dès mon premier jour de vacances, un mâle aussi viril qui m'offre ses bijoux de famille, sans aucune retenue... Je suis super excité, car c'est pas tous les jours qu'on peut se payer un Black aussi bien foutu, et qui en plus aime çà ! Il s'est assis sur le muret, ce qui me permet de me relever; la position à genoux étant plutôt incommode. Tout en suçant son gland, je continue à branler sa grosse bite, me délectant de l'odeur mâle qui s'en dégage. Je suis tellement absorbé par ce que je fais que je n'ai pas entendu arriver un troisième laron qui est en train de me caresser les fesses... Je me retourne : c'est le jeune Beur !... Il est très doux dans ses gestes... "Salut !" "Salut !" répond le Black. Ils ont l'air de se connaître. La bouche pleine... je ne réponds rien, bien sûr. Et puis c'est très malpoli de parler la bouche pleine... Mais cette arrivée impromptue n'a rien pour me déplaire : j'adore sentir que quelqu'un me désire... Et apparemment le bel et jeune Arabe adore mon cul... Il me caresse les fesses avec ses deux mains... tout en faisant un bruit étonnant, admiratif et de plaisir à la fois, comme un sifflement "à l'envers", un bruit qu'il émet en aspirant l'air... Pendant ce temps, le Black se laisse sucer sans un mot. L'Arabe accompagne ses gestes de compliments à mon égard : "Que c'est beau çà !... ce petit cul... putain comme ça donne envie..." De temps en temps il passe un index entre mes fesses, s'arrête sur mon trou et du bout du doigt caresse délicatement ma rondelle. Ça me fait frémir à chaque passage et je serre mes sphincters, mais par pur réflexe, non pas par peur d'être pénétré... Bien au contraire, je meurs d'envie que ce doigt force le passage. Tout en me malaxant les fesses, l'Arabe continue à commenter : "Elle te plaît la bite de Félix ? Hein, tu aimes ?..." Je sais maintenant comment s'appelle le bel étalon noir. "Il a une grosse bite, hein? Ça te plaît les grosses bites !!! ... Alors tu vas aimer aussi la mienne... Et moi j'aime les p'tits culs serrés comme le tien... J'aime défoncer les p'tits culs..." Et tout en disant cela, il enfonce son doigt de plus en plus, en écartant bien les parois de ma rondelle... Le salaud me met maintenant deux puis trois doigts à la fois... J'en peux plus... j'avale la bite noire de plus en plus goulûment, excité à mort par ce que me fait subir l'Arabe. Je l'entends cracher entre mes fesses et sens ses doigts lubrifier bien mon trou, faisant entrer le plus de salive possible. Je comprends qu'il s'apprête à m'enculer. Je lâche quelques secondes le chibre du Black, me retourne pour voir : l'Arabe tient d'une main sa très grosse queue et enfile dessus une capote qu'il a sortie je ne sais d'où... "T'inquiètes ! Suce Félix... tu vas voir... tu vas jouir par la bouche et par le cul... Je t'ai dit : j'adore limer des culs serrés... tu vas délirer, mec ! suce... suce bien Félix : t'as pas vu les couilles qu'il a ? Sa queue, c'est une véritable fontaine de jute ! T'as jamais vu ça dans ta vie de pédé !... Et en plus je vais te défoncer le boule comme jamais on te l'a fait ! Ecarte bien tes fesses... et bouge pas ! suce... c'est tout ! occupe toi de rien !" Et c'est vrai que j'ai dégusté. Le salaud de jeune Beur, fougueux comme un cheval arabe, m'a pris sans ménagement. Sans gel, avec sa seule salive, son chibre me brûle à chacun de ses passages et le salopard va bien m'enculer ainsi, sauvagement, sans s'arrêter, pendant un bon quart d'heure. Je pensais qu'il éjaculerait plus vite, mais comme il a déjà baisé un mec en début d'après-midi, il a du mal à faire monter la sauce une deuxième fois. En plus, ses coups de reins, destines à mieux faire entrer son zeb, m'empêchent de bien sucer Félix, comme je le voudrais. A plusieurs reprises je lui fais mal avec mes dents.... C'est pourquoi finalement je préfère cesser ma pipe et le branler seulement. Sa tige reste toujours aussi dure et ma main arrive à bien faire coulisser sa peau sur son membre dur. Je constate avec satisfaction qu'il aime se faire masturber : les yeux fermés, la tête en arrière, il semble prendre son pied... J'aime bien branler un beau mec, surtout quand un autre est en train de me prendre par derrière... L'Arabe respire de plus en plus vite et bruyamment. Il ne va pas tarder à jouir... Un râle rauque, accompagné d'une poussée de son zeb pour qu'il entre plus profondément dans mon cul... et je comprends qu'il vient d'éjaculer. Il retire très vite sa queue, enlève la capote : son zeb toujours en érection est gluant de sperme. Il a bien juté. Je regarde ce beau spectacle et lui sourit. "Alors t'as aimé, salope ?... J'ai adoré ton cul... T'es pas trop ouvert...comme j'aime. Apparemment, tu te fais pas niquer souvent ?... J'ai super kiffé !"

Est-ce le spectacle de la bite du Beur pleine de foutre, est-ce le résultat de ma fellation puis de ma branlette, toujours est-il que Félix lâche subitement sa purée : plusieurs jets abondants d'une belle crème épaisse dont un, plus puissant, vient atterrir sur ma joue; les autres s'étaleront sur sa poitrine et son bas-ventre. Ses poils frisés sont inondés de son beau sperme blanc. C'est vrai qu'il avait les couilles pleines ! L'Arabe avait raison... Félix me caresse les cheveux, comme pour me remercier. On décide alors tous les trois de quitter notre nid d'amour... C'est alors, seulement, que je m'aperçois que 3 ou 4 mecs, cachés dans les roseaux, se sont rincés l'oeil et masturbés pendant nos ébats. Deux sont encore en train de s'enculer à quelques mètres de nous. Et dire que je n'ai rien entendu !

Rafael

Autres histoires de l'auteur : Le maçon de l'Est | Recrues | Sous le pont d'Avignon | Double | Kacem | Sur la digue | Baise à Valence | Véracruz | Nuits cubaines | Trois bites bronzées | Vacances en Égypte | Plage nudiste | Piscine | Vacances en Espagne | Métis | Le vigile | Soirée foot | Nouvel ouvrier | Au sauna à Barcelone | Chienne, pour la première fois | Rayhan | Vacances en Uruguay | Amsterdam | Jeux dans le train | Le légionnaire | Inca | Les cousins marocains | Les R.T.T | Un gros Havane | Oncles et neveu | Trois mecs de chantier | Le Marocain | Salon de coiffure | Raccourci | Deux footeux | Black | Une après-midi de rêve | Vacances à Guayaquil

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

43 HISTOIRES DE JUIN

Les nouvelles | 24

Wc gare Montparnasse Loic.1972
La gynécologie pour homme Duguesclin
Un début à tout | 1 kureman76
Un début à tout | 2 kureman76
Pêche familiale & traditions | 1 Xavier
Pêche familiale & traditions | 2 Xavier
Sam donne des cours de math Mectimide
L’apprenti du cousin Porphyrogenete
Un week-end | 1 Porphyrogenete
Un week-end | 2 Porphyrogenete
À 20 ans Porphyrogenete
Dépucelé par le Couz Mat-la-bite
Mon père et moi Arthur34
Mon homme, mon mâle Jeunemetis
Mon beau judoka Fahid
Une histoire pas comme les autres Unknown
Le beau marin LE7
Lidl et tu n’es plus seul LE7
Voyeur LE7
Daddy charmant LE7
Aire de repos suisse LE7
Soirée de ouf LE7
Sauna chaud et Daddy vénère LE7
En vacances avec mon pote LE7

Les suites | 7

Auto-stoppeur résigné | 2 Gabriel
Soumission & Domination | 568 Jardinier
Soumission & Domination | 569 Jardinier
Soumission & Domination | 570 Jardinier
Soumission & Domination | 571 Jardinier
Confinement avec papa | 3 Chris.77
La rébellion | 9 Sylvainerotic

Les séries | 12

Agriculteur saison 3 | 12 épisodes Amical72
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : samedi 11 janvier 2020 à 12:21 |
©2000 ob5.ru.
Retourner en haut

Online porn video at mobile phone


"histoire x gay""recit gay x""histoire gay piscine""histoire gay cyrillo""hds gay""cyrillo pcul""petite baise entre amis""histoire x gay""rugbyman nu""blog gay chris""visite medicale gay""histoire de grosse bite""bbk gay""baise par surprise""story erotique""histoire de depucelage""liam qui suce""histoire gay salope""histoire de cyrillo""encule moi mon fils""cyrillo free""beau mec a poil""histoire erotique viol""sauna gay chambery""recit inceste gay""recits bisexuels"cyrillo"ma soeur me baise"cyrillo"histoires gay cyrillo"cyrilodecaloter"histoire gay frere""enculé par un cheval""cyrillo photo"cyrilo"histoire depucelage jeune gay"cyrillo.com"blog histoire gay""enculée par son chien""histoire scato""histoire gay domination""blog histoire gay""première baise""beur gay""elle suce pour la première fois""baise dans une voiture""cyrillo dial"cyeillo"le blog de une histoire de mecs""pipe gourmande""histoires cyrillo""histoires gay gratuites""histoire de sexe entre hommes""récit bdsm""histoire cyrillo""histoire soumis gay""histoire gay gratuites""branle mutuelle""histoire cyrillo""gay tournante""il suce dans les bois""cyrillo histoires gay""histoire gay prof""cyrillo gay""cyrillo gay""histoire de sexe bi""gais eros""histoire inceste gay""face fucking"cyrillogaycyrillobiz"cyrillo xxl""cyrillo xxl""cyrillo histoire gay""histoire gay sexe""hds histoires""histoire gay cyrillo""cyrillo dial""recits pornos""lieux de rencontre gay""histoires de sexes""premiere sodomie""blog histoire gay"ciryllo"baise par surprise"