NEWS :

4 août

ob5.ru : foire aux questions
52 réponses
à tes questions !

150 histoires
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Premier épisode | Épisode précédent

Amour Sacrificiel

Chapitre 8 |  La stabilisation | Fin

Deux semaines sont passées et c'est enfin l'heure d'avoir notre appartement. On a fait notre dernière soirée de coloc avec Mathias et c'est un mélange de joie et de tristesse qui nous a animé. On a terminé dans un bar un peu bourré et ce matin c'est un peu la gueule de bois.

On arrive en fin de matinée dans notre nouvel appartement. Tarek, Mark et Max nous accueillent les bras ouverts. On a beaucoup sympathisé et on est régulièrement en contact. Comme prévu, ils ont déjà tout vidé. L'appartement paraît encore plus grand et en regardant les espaces vides, je vois déjà comment je veux le décorer.

Mark nous fait vite fait un tour de l'appartement avec le propriétaire pour faire un état de lieu et nous dire ce qu'ils nous laissent. Au final la cuisine est quasi aménagée et je me dis que ce sera toujours des frais en moins sur le gros électroménager. En plus, le propriétaire se montre bien sympa car il nous fait une petite réduction étant donné l'état d'usure de certains endroits. On signe les papiers et on se retrouve tous les cinq.

J'étais contre l'îlot central de la cuisine lorsque Naël me prend dans ses bras par-derrière pour se coller contre mon dos. Il m'embrasse dans le cou et me glisse à l'oreille "On va être bien ici". Je n'ai qu'un mot qui m'échappe et c'est un "Oui".

C'est quand même drôle quand j'y pense. J'avais amassé pas mal d'argent avec mes activités à Marseille mais je suis toujours resté vivre dans cette cité sans confort. Et aujourd'hui je peux l'utiliser pour me reconstruire une vie. Je suis tellement heureux de ne pas avoir tout claqué pour des conneries comme le font la majorité des jeunes des quartiers. Je pense brièvement à Marseille mais Tarek me tire de mes pensées.

"Il faut vous aider pour vos affaires ?"

On explose tous les deux de rire et Naël se charge de répondre.

"Non c'est bon tout est déjà là" en montrant les deux sacs de sport.

Mark met un coup de poing dans l'épaule de Tarek qui se sent soudainement gêné d'avoir posé une telle question. Je le rassure.

"T'inquiètes pas on réalise même pas nous-même que c'est ça notre vie maintenant. Mais on aura besoin d'aide pour aller acheter les meubles. Vous aimez Ikea ?"

Le sourire de Max illumine soudainement son visage. Je comprends que c'était lui qui avait décoré l'appartement. Il était d'ailleurs de bon goût et il se pourrait qu'il me soit d'une aide précieuse.

"Okey les gars", commence Naël, "Moi Ikea ça me donne le tournis alors on se divise, je m'occupe de Darty et compagnie pour l'électroménager".

Je suis un peu déçu de ne pas faire ça avec lui et stressé soudainement de revenir avec un meuble qui pourrait ne pas lui plaire.

"Naël ? T'es sûr ? Et si t'aimes pas le canapé ou les meubles ?"

"Eh bien tu m'envoies une photo de là-bas ! Et je te fais confiance du moment que tu ramènes pas du mobilier couleur flashy avec des licornes."

"Eh ! C'est pas parce que j'aime un mec que je vais me vernir les ongles et mettre des serre-tête licorne ! Bonjour le cliché ! Je suis né en cité hein je vais pas passer de dealeur à Ariana Grande juste pour tes yeux."

Les autres rigolent et lui se trouve un peu con de sa remarque. Je coupe tout malaise en organisant les équipes et en disant qu'on restera constamment en contact.

***

Je suis avec Max dans l'Ikea le plus proche et je rentre direct en connexion avec lui. On aurait dit deux Valérie Damidot exception faite que je ne peindrai pas mes murs en marron taupe et rouge. Je m'entends à merveille avec Max et je suis content de n'être qu'avec lui car la troisième personne se serait emmerdée avec nous. Je lui explique comment je vois le salon et la chambre et directement il trouve ce qui pourrait rajouter un plus. Il m'indique aussi ce qu'ils avaient déjà tenté et qui ne rendait pas top. Il a très vite compris que je voulais quelque chose de sobre mais avec une âme pour que lorsque l'on rentre dedans on sache que c'est chez nous.

"C'est quoi votre budget total ?" me questionne Max

"Euuuh on n'en a pas vraiment. On veut juste avoir ce qu'il faut pour être bien mais on a pas vraiment de limite."

Je le vois un peu gêné car je sais qu'il se demande comment un mec de mon âge peut déjà avoir autant d'argent. Je lui glisse doucement que l'illégal paye bien mais que je l'utilise cette fois-ci pour revenir sur le bon chemin.

Ça fait 2h qu'on est dans Ikea et on est toujours à fond. Je reçois des photos de Naël pour l'électroménager et l'électronique. Ils ont l'air de bien s'amuser car sur chaque photo ils se prennent pour des figurants. Je décide de faire la même en voyant un lit de gamin princesse que je légende par "c'est bon j'ai trouvé mon lit de fée pour bien rêver d'Ariana !". La réponse ne tarde pas avec un "Allez ta gueule" suivi d'un autre message message contenant un cœur.

***

Il est 17h quand on rentre à l'appartement. Les 3 garçons y sont déjà avec des bières et quelques appareils d'électroménager. Naël nous regarde les mains vides et me questionne du regard. Je comprends où il veut en venir.

"Tu n'aurais quand même pas pensé que j'allais me ramener maintenant avec tous les meubles et le lit ?"

"Ben... si."

Je m'approche de lui pour lui prendre le visage entre les mains. Je le trouve tellement mignon quand il est naïf.

"Bébé, je n'ai pas 15 bras et il y a une dizaine de meubles et le lit. Ils arriveront demain et seront montés par des gens payés pour."

"Mais on dort comment ?"

"Sur l'îlot de la cuisine... Non je rigole Mathias est prévenu qu'on dort chez lui ce soir et demain on pourra dormir ici."

Je vois sa tête de déçu et je le trouve encore plus mignon. J'étais sûr qu'il pensait qu'on allait avoir terminé ce soir. On sent le mec qui n'a jamais bougé de son quartier.

"Bon on va te remonter le moral Naël !" intervient Mark. "Notre appartement est terminé alors on a qu'à faire la crémaillère ce soir et demain on termine ici et on fait la crémaillère dans la foulée"

"Tu veux dire faire la fête 2 soirs de suite ?" questionne Naël

"3... On est déjà sorti hier..." lui rappelais-je

On se regarde quelques secondes mais on sait déjà que ce sera un oui. En plus je veux voir leur nouvel appartement. Tarek me dit d'appeler Mathias pour lui dire de venir.

***

Le matin est rude. Deuxième soirée de suite et cette nuit aura été pour le moins alcoolisée. Leur appartement est superbe et bien plus grand avec une grande chambre d'amis. Il est décoré avec goût et on s'y sent bien directement. On a donc pas mal bu et au final on est tous resté dormir pour venir s'occuper de notre appartement tous ensemble.

Il est 14h et les livreurs Ikea débarquent dans quelques minutes. On est tous les 6 dans la cuisine à attendre que l'interphone sonne. Il n'y a rien pour s'asseoir et avec ma gueule de bois c'est compliqué. Il me faut de l'action pour tenir debout. C'est à ce moment que l'interphone devient mon meilleur ami. Heureux d'entendre sa sonnerie je pars ouvrir aux livreurs et j'emmène la troupe pour aider.

On arrive en bas et on rencontre les deux livreurs donc un est magnifique. Je vois que les gars le regardent autant que moi et je me sens moins seul. Lui par contre s'il nous capte un minimum il risque de se sentir seul. J'interromps rapidement les rêveries pour me présenter ainsi que mes amis et mon copain. On leur indique qu'on va les aider et qu'il y a un ascenseur.

Tout se passe sans problème et plutôt rapidement. L'appartement est maintenant rempli de cartons en tout genre que j'ai pris soin de ranger dans les pièces adéquates. On propose une bière rapidement aux deux livreurs qui acceptent.

15h30. C'est l'heure de déballer et de monter les meubles. Je prends les commandes de l'opération et définis les rôles et les priorités, sachant que le lit est la priorité. Chacun prend le meuble qui l'arrange et on se met à l'ouvrage dans la bonne humeur et les rires. Naël prend en charge le lit sans grande surprise. Le mec veut être sûr de pouvoir dormir ce soir. Pour ma part je m'occupe du canapé avec Mark.

Je pars dans la chambre voir comment avance le lit et, en le voyant presque monté, j'ai déjà envie d'être à cette nuit. Je m'approche de Naël et l'enserre tendrement en lui caressant ses abdos.

"J'arrive même pas à m'imaginer toutes les choses qui arriveront dans ce lit ce soir"

"Oh si moi j'ai une assez nette idée" me répond Naël en se relevant pour m'embrasser et me toucher les couilles.

"Oh les mecs je suis là !" intervient Tarek qui avait rejoint mon mec pour monter le lit.

On le regarde les deux avec un regard du style "genre toi tu dis ça ?".

"Bah quoi c'est vrai ! Après je vais penser qu'à baiser toute la journée et je pourrai plus me concentrer pour vos meubles. Ça sera de votre faute s'ils ne seront pas droits."

On rigole tous les trois. C'est bien le Tarek qu'on connait. J'aurais été étonné de le voir si prude. Naël prend alors sa phrase comme un laisser passer et m'embrasse alors plus vigoureusement.

"Bon ben vous aurez des meubles pas droits !" ajoute Tarek dans son coin.

C'est impossible de rester sérieux à côté de ce mec. Je me détache donc de Naël et pars dans le salon reprendre mon activité.

Il est 18h quand je déclare qu'il est temps d'arrêter. Le lit et le canapé sont montés, tout le prioritaire aussi. Je leur dis que je terminerai le reste dans la semaine tranquillement. Personne ne conteste et j'en déduis qu'il est l'heure de l'apéro. Je propose en même temps de commander des pizzas et de faire une crémaillère tranquille et une plus alcoolisée la semaine prochaine. On est tous fatigué et demain on travaille tous alors bon on ne va pas trop en faire.

***

On est tous vautrés dans le canapé et les sièges du salon autour des pizzas et on rigole comme on en à l'habitude. Je les remercie tous et on se fixe une soirée la semaine prochaine. Je leur fais part de mon envie de reprendre des études en septembre pour me trouver un job mieux payé par la suite. Tout le monde approuve et particulièrement Naël qui semble plutôt fier de moi.

Il est 21h quand ceux qui représentent la totalité de mes amis s'en vont. On se fait tous la bise en se donnant rendez-vous en fin de semaine. Mathias nous enlace fortement les larmes aux yeux en disant que ça va lui faire bizarre de se retrouver seul ce soir. Je le rassure que je me remets sur le dossier de son crush au plus vite pour remplir son appartement.

Je ferme la porte et retourne au salon pour aider Naël à tout ranger. Une fois fini je m'écrase sur ce nouveau canapé. J'aime l'odeur du neuf. Mon mec arrive très rapidement pour m'embrasser.

"Bon on commence par où ?"

Je le regarde surpris.

"Comment ça 'par où' ? Tu comptes le faire combien de fois ? T'es jamais crevé."

Il m'embrasse sans perdre sa lueur d'excitation.

"Bon d'accord on se dit un endroit par jour !"

"T'es taré Naël tu le sais ?"

"Ouais je suis taré de toi !"

Il m'embrasse encore plus passionnément et commence à me toucher.

"Bébé attends... Je veux aller me doucher avant pour être un peu plus frais parce qu'entre la soirée d'hier et le déménagement je me sens sale"

Il me laisse partir à la salle de bain. Mais c'était sans compter sur le fait qu'il attendra que je sois sous l'eau pour me rejoindre.

"On inaugure la douche ce soir alors ! Je voulais le lit mais je crois que j'pourrai pas attendre..."

Il est là à mimer le mec sans autre possibilité tout en montrant sa queue dure comme je l'aime. Je lui souris et l'invite à rentrer.

La douche est plutôt spacieuse et on rentre à deux facilement. Nos lèvres se rejoignent très vite sous l'eau. Sa main aussi instinctive que la mienne, part rejoindre ma queue déjà animée par le spectacle que j'ai en face de moi. Je ne me lasserai jamais de voir cet homme. Je ne pourrai jamais m'ennuyer de toucher ses pectoraux et ses abdos sur lesquels l'eau ruisselle, rendant la scène plus érotique.

Je me baisse pour prendre en bouche sa large verge. Je lui fais l'amour en lui léchant, en gobant ses boules et en mettant le maximum dans ma bouche. Je l'entends soupirer d'aise. C'est d'ailleurs toujours excitant sous la douche mais l'eau est un peu gênante à un moment et je lui demande de fermer le robinet.

Je me relève et prend le savon pour enduire son corps et le frotter avec délicatesse. Il fait la même chose de son côté et chaque mouvement est électrique. On se frotte nos abdos les uns contre les autres, induisant alors le fait de sentir sa queue contre la mienne. Je sens ensuite ruisseler le savon dans mon dos pour finir sur la raie de mes fesses. Ses mains musclées commencent à me frotter entre les lobes en n'oubliant pas d'y laisser un doigt aller un peu trop profond me provoquant un gémissement.

Il se retourne pour se cambrer et me laisse avoir pleins pouvoirs sur son arrière. Je le fais mousser et y insère quelques doigts. Mais très vite c'est remplacé par ma queue qui s'enfonce avec une facilité sans précédent grâce au savon. Je sais que c'est pas le top mais j'ai pas le temps de faire ça autrement. Ses gémissements m'appellent et ne demandent qu'une seule chose. Je le baise alors avec mon énergie retrouvée et c'est un réel kiff de le baiser comme ça dans la douche. Il est cambré en plus comme j'adore où je peux bien observer ma queue rentrer dans son cul. Je sens alors une contraction anale et l'écoute jouir. Je décide de me retirer et de le faire mettre à genoux pour lui envoyer ma sauce.

Je gicle plusieurs jets bien crémeux et me baisse l'embrasser. Je relance l'eau et on s'assied enlacés sous l'eau chaude pendant quelques minutes avant de sortir. Je pars directement nu m'affaler sur le lit. Il me dit revenir en allant à la cuisine.

C'est quelques minutes plus tard que je le sens revenir. Je suis toujours allongé sur le ventre mon corps musclé à l'air. Je l'entends sortir un "Parfait" suivit d'un "Non non reste comme ça" lorsque je tente de me retourner. Je l'entends toucher un truc et une musique douce se lance.

Je sens soudainement un liquide qui me gèle le dos au contact de la peau. Je saisi rapidement avec la présence de ses mains que c'est de l'huile à massage.

"Tu sais masser depuis quand toi ?"

"C'est Mark qui m'a appris pour que je puisse te faire une surprise !"

"Avec Mark ?"

"Oui mais t'inquiètes on s'est pas foutu à poil hein ! Il m'a juste expliqué le processus ! Allez maintenant tais-toi et profites"

Sentir ses mains ne me laisse pas le choix. J'ai toujours aimé voir et toucher ses mains mais les sentir dans mon dos au contact de l'huile est juste d'un autre niveau. En plus le con il masse bien pour quelqu'un qui a appris ça rapidement. Ses phalanges se pressent contre mes omoplates et des soupirs d'aise m'échappent. C'est tellement bon que je vais m'endormir de bien-être.

C'était sans compter sur mon mec qui commence à descendre plus bas... et plus bas. Le contact de l'huile sur mes fesses me fait frémir et j'en oublie soudainement toute fatigue. Ma queue commence à frétiller et les mains de Naël ne cessent de malaxer mes fesses. Puis il les écarte et laisse couler un nouveau filet d'huile. Je me cambre instantanément sous l'effet froid et laisse un gémissement sortir. Je l'entends rigoler de ma réaction et sans me retourner, je sais déjà qu'il bande à fond.

Un premier doigt prend place dans mon cul qui se cambre pour son entrée triomphante. Rapidement un deuxième le rejoint avec une facilité déconcertante. Merci l'huile. Il commence alors un massage de la prostate avec ses deux doigts et il me fait décoller. Mon rythme cardiaque s'est sensiblement élevé et je cambre toujours plus pour qu'il ait le meilleur angle. Ses doigts sont en or putain.

Ses doigts sont toujours en plein massage mais je sens quelque chose de plus conséquent se présenter. Un nouveau filet d'huile coule avec aisance sur mon anus avant de sentir sa queue. Elle rentre comme elle n'est jamais rentrée, avec une douceur et une profondeur exaltante. Je sens son corps s'effondrer sur moi avant de recevoir un baiser dans le cou. Il vient respirer à mon oreille pour me faire dresser tous les poils. Je cambre toujours plus et prends ses mains dans les miennes.

Il commence alors à m'enculer dans une douceur défiant tout amour. Le terme "faire l'amour" prend tout son sens et jusqu'à présent il ne s'était jamais montré aussi vulnérable dans un rapport sexuel. C'est comme si tout l'acte tenait sur une plume et qu'un simple mouvement pouvait rompre toute l'alchimie présente. Il me donne et ne se centre que sur mon plaisir et ma respiration. Ses baisers dans mon cou se font pudiques mais aimants comme s'il ne voulait pas aller trop vite.

"Je veux te voir Naël"

Sans un mot, il se retire brièvement pour me mettre sur le dos. Il m'embrasse amoureusement quelques secondes avant de se remettre en moi. Ses yeux se plongent dans les miens. Ils sont d'une profondeur comme je ne les avais jamais vus. J'y ressens tout son amour, son désir et sa sécurité et je ne peux m'empêcher d'aller chercher ses lèvres pour les unir aux miennes. Mes mains parcourent son corps et les siennes me caressent le visage.

Au bout d'une dizaine de minutes d'un amour infini, il montre des premiers signes de faiblesses. J'accompagne alors sa main droite jusqu'à ma queue pour qu'il la masturbe. Il s'arrête quelques secondes pour y ajouter quelques gouttes d'huile et commence alors à me masturber dans une fraîcheur et une grande facilité, aidé par l'huile. C'est une sensation magnifique et je le sens accélérer le mouvement en harmonie avec ses pénétrations. Il s'est maintenant redressé pour se centrer sur le final. Son regard ne quitte pas le mien et mes mains caresses ses abdos et ses pectoraux. Je le sens venir et ce désir me provoque une montée puissante. Je le devance alors et, pris de spasme, je déverse mon jus sur mes abdos.

L'action ne lui laisse plus le choix de tout lâcher et dans un mouvement profond accompagné d'un râle électrisant, je sens son jus me remplir. Je sens toute sa chaleur en moi et pousse un second gémissement dans l'action. C'est la meilleure baise de ma vie. Je ne peux même pas la qualifier de baise tant il m'a fait l'amour comme jamais personne ne le pourra.

Il se retire et s'allonge sur moi pour poser sa tête contre mon torse. On reprend nos respirations et je lui dis la seule chose que je peux lui dire maintenant : "Je T'aime". Il se relève pour m'embrasser et me dire "Je T'aime" à son tour. Et on reste comme ça une dizaine de minutes.

"Bon ben déjà deux endroits de fait ! Et des draps à changer alors qu'on y a même pas dormi dedans..."

Ses répliques me tirent de ma paresse et je me lève pour aller à la douche pendant qu'il change les draps. On échange ensuite les rôles. Enfin moi le lit est fait donc je n'ai plus qu'à m'allonger. Je regarde brièvement mon portable qui m'indique un message de mon frère qui me dit qu'ils peuvent venir dans deux semaines pour le week-end avec ma mère. Je repose mon portable le sourire aux lèvres en me disant que je suis aujourd'hui comblé et que j'accepte les événements du passé et la souffrance éprouvée qui ont fait que je suis ici maintenant.

Naël arrive au moment où je souris de toute la joie que je peux éprouver. Il sourit de me voir et me demande pourquoi je souris comme ça tout en éteignant la lumière et en me rejoignant dans le lit. Je me colle contre son corps musclé et respire pleinement.

"Je suis heureux tout simplement. Heureux d'être avec toi et d'avoir retrouvé le bonheur. Heureux d'être moi. Je n'ai pas les mots pour décrire ma joie et mon amour pour toi Naël."

Je le sens refermer ses bras contre moi pour me serrer au plus fort.

"Si tu savais ce que je ressens pour toi Sofiane dès le premier jour où je t'ai vu venir me parler, j'ai direct su que tu resterais dans ma mémoire toute ma vie. Mais quand je te vois sourire comme tu le fais depuis quelques jours, je ne peux pas te voir autrement que comme l'homme de ma vie."

"Je t'aime Naël."

"Je t'aime Sofiane."

Le silence prend alors sa place dans une étreinte d'un amour qui irradie de nos deux corps blessés de nos anciennes vies. Aujourd'hui en commence une nouvelle bien plus heureuse.


Merci beaucoup à Thierry d'avoir fait un relecture afin d'éviter le maximum de fautes. Et merci à vous qui me suivez et qui m'envoyez des mails pour faire part de vos impressions. Merci beaucoup !

Ninemark

Autres histoires de l'auteur : La vie de Tarek | Voyage Initiatique | Mark et Max | Stagiaire dans un restaurant parisien | Père-Noël en chaleur | Il suffit d'une bousculade | Mark Nine | Mathieu et Julien dans une impasse | Léo | Dompter l’indomptable

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

XXX HISTOIRES D'AOUT

🟢 1er Août | 39

Les nouvelles | 11

Un Dieu au sauna Antoine
La frustration Abdon14
Aventure dans un foyer Passif73200
Mon meilleur ami gay A.N.T
Boss des Boss | 1 Chris973
Visite à Orléans Julien
Pas comme les autres | 1 Unknown
Pas comme les autres | 2 Unknown
Le Fils de mes voisins | 1 Porphyrogenete
Le Fils de mes voisins | 2 Porphyrogenete
Mon infirmier Trevis00

Les suites | 5

Dressage 4 Andreprofeco
Soumission & Domination | 579 Jardinier
Fantasmes avec un collègue | 5 Jay
L'étude anatomique | 4 Éros
La gynécologie pour homme | 2 Duguesclin

Les séries | 23

Amour et libertinage | 13 Cali
12345678910111213

L’ange de la comptabilité | 10 Dej407
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : vendredi 22 mai 2020 à 11:44 |
©2000 ob5.ru.
Retourner en haut


"cyrillo blog""recit erotique voyeur""histoire gay x""récit bdsm""je dresse des salopes""gais eros""gay cyrillo""histoire gays gratuites""histoire gay college""branlette entre copains""baise au resto""gay soumis histoire""gay dans les bois""histoire gays""premiere fellation gay""gay double anal""beau goss nu""histoire gay sexe""histoire de cul gay""cap d'agde voyeur""histoire gay cyrillo"plansm"histoire gay rebeu""ma premiere sodomie""gay sex histoire"cyrillo.com"cyrillo histoire gay""histoire gay soumis""recit erotique gay""histoire de mecs gay""cyrillo free"cyrillobiz"histoires érotiques gay""histoire gay hard""citebeur histoire gay"boxxmancyrillo.com"cyrillo gay""la bite a papa""amateur nu""photo gay gratuit""histoire gay piscine""histoire cyrillo""photo de cul de mec""ma premiere sodomie""fils encule sa mere""double sodomie"lieudedrague"histoire érotique gay""image cul""histoire gay beur""histoire gay sauna""histoires gay gratuites""blog gay francais""visite médicale gay"plansm"recit gay bdsm""blog gay naturiste""histoire soumis gay"histoiresx"histoires cyrillo""histoire gay cyrillo""histoire gay frere""joyeux anniversaire gay""sauna california""esclave sexuel gay""recit gay mature""sodomie non voulue""vide burnes""cyrillo histoire"cyrillo.com"gay soumis histoire""recit depucelage anal""blog gay francais""recits vicieux""master gay nantes""recit gay sexe""cyrillo xxl""histoire gay soumis"cyrilllo"recit cyrillo"cyrillo.com"recit cyrillo""histoire gay cyrillo""histoire gay oncle""histoire gay pute""histoire gay gratuites""histoires gay porn""bras dans le cul""recit gay eros""photo x gay""sexe shop gay""gay cyrillo""histoire porno gay""histoire d inceste gay""histoire cyrillo""histoire de baise""beur gay""gay crade"