NEWS :

14/4

85 histoires d'avril

15/4

116 histoires
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Livraison Jacuzzi gonflable

En Mai 2019  je commande un jacuzzi gonflable en super promotion, depuis longtemps mon rêve, avec une option installation.

Pendant un mois, je spécule sur cet appareil, je n’ai pas de piscine, c’est une bonne alternative, on trempe, on se détend, bref on profite. Des copains me disent « Tu verras tu pourras tremper à poil, avec des bulles c’est génial ».

Le jour de la livraison, je suis excité comme une puce, la petite camionnette se gare dans ma cour, il est 15h. Un beau mec baraqué sort en short (c’est dur à dire ça rapidement), en combinaison de travail et chaussures de sécurité. Le gars est très souriant, de la sueur perle sur le front, il fait très chaud, je le plains. Il dépose le gros paquet dans mon entrée, c’est un mètre cube, il a porté ça à bout de bras, sans effort. Au travers de sa combinaison, on devine des muscles puissants, on voit même la grosse veine de son biceps… (mon pêché mignon)

« Alors où voulez-vous que je l’installe ? »

« Sur la terrasse, il y a de la place, il y a un robinet pas trop loin, une prise électrique, et c’est plutôt protégé de la vue des passants et du soleil, devant la porte fenêtre de la cuisine»

« Effectivement l’emplacement, vous avez raison, c’est un bon choix. Vous me permettez que je me mette à l’aise, c’est ma quatrième et dernière installation aujourd’hui, il fait si chaud… est-ce que vous auriez un short à me prêter svp, j’ai fait le choix de vous installer en dernier, mon studio est à deux pas de votre maison.»

« Oui, no problemo, ne vous gênez pas pour moi… je vais vous en chercher un»

Quand je reviens, l’installateur est déjà en slip, je bafouille en lui tendant le short, je bafouille parce que je n’ai jamais vu de paquet aussi énorme… il doit avoir des couilles énormes et son zob énorme aussi est sagement à l’horizontale, vers la gauche. Ses vêtements et chaussures sont posés sur une chaise de jardin, bien rangés, bien pliés. Ce mec est méticuleux. Quand il enfile le short, son paquet de déplace de  droite à gauche, je suis en plein rêve. Il est plutôt imberbe, mis à part un ruisseau de poils bien noirs qui se déverse de son nombril pour alimenter le gros paquet de mes rêves.

Sa voix est rauque, mâle, elle me fait frissonner, je le laisse bosser, retourne dans ma cuisine sur mon ordinateur, en repositionnant ma queue demie-molle, mon écran est équipé d’une double caméra, je fais quelques clichés, je me régale de ouf. J’ai une vue directe sur le gars, il déplie avec dextérité l’appareil, ses muscles se contractent et m’affolent. Il ne me regarde pas, mais je sais qu’il sait que je le mate, je salive sur ce modèle masculin, trop bien entretenu, trop viril pour être honnête, assez animal.

Je décide de me mettre à l’aise aussi, je retire mon teeshirt collector ACDC, cadeau de mon père, groupe mythique que j’adore pour les avoir vus en concert à Marseille. Il fait plus frais chez moi que dehors, la chair de poule parcourt mon corps de trentenaire, ou serait-ce la vision de ce mec… son torse est luisant de sueur, des gouttes glissent dans le short… je lui apporte une serviette de toilette… et un grand verre d’eau.

« Merci, vous êtes sympa, ce n’est pas le cas de tous les clients » Je bave quand il s’essuie, tous ses muscles sont en action, ce mec est magnifique.

Je retourne à ma table, j’ai activé la vidéo de mon ordinateur, je peux le regarder sans gêne… il actionne le gonfleur, le jacuzzi prend forme assez rapidement, c’est un 4 places. Il branche le tuyau d’arrosage, et commence à remplir le jacuzzi.

Il entre dans la cuisine et m’annonce

« Ça va prendre deux heures, j’ai le temps de passer chez moi, me changer, et je repasse pour finir l’installation, ou si vous me permettez d’attendre chez vous… »

« Pas de problème, restez je vous montre la salle de bain, si vous voulez prendre une douche… » dis-je avec une idée malsaine derrière la tête…

« Oh ce serait gentil, avec plaisir je veux bien… » Je l’emmène à la salle d’eau, il se désape sans pudeur devant moi, je lui donne une autre grande serviette propre… son énorme queue est comme une troisième jambe, énorme, très large, avec un long prépuce.

Je sors rapidement, ferme la porte et m’adosse dans le couloir pour reprendre mes esprits et mon souffle. Mon glaive est tendu au maximum et me fait mal, il voudrait grandir plus, mes 18X6 cm ne lui suffisent plus, il a besoin de place. J’ai mentalement photographié ce sexe d’homme accompli, puissant et hyper monté.

Je vais souvent vérifier le remplissage du jacuzzi qui n’avance pas des masses… je me rassoie à ma table, je suis dos au couloir, un grand verre d’eau a calmé mes ardeurs, je suis revenu à un comportement plus correct, ma queue n’est plus qu’une demie-molle. Je me raisonne, ce n’est pas bien de profiter de la situation.

Je reprends la rédaction du rapport commandé par ma hiérarchie, assis sur mon tabouret. J’entends la porte de la salle de bain s’ouvrir, deux bras se posent sur moi par derrière, je ne sursaute même pas, inconsciemment je l’attendais, je l’espérais, je le voulais, je me laisse aller contre lui. Il sent le frais, le propre, les muscles de son ventre sont durs, ses poils chatouillent mon dos, ma tête trouve sa place entre les pectoraux lisses. Il prend ma tête, la bascule en arrière, ses lèvres se collent aux miennes, sa langue investit ma bouche… je repars pour une érection folle, je sens la sienne directement sur ma peau, son gourdin marque mon dos, un gros tuyau palpitant qui mouille sans cesse, inondant mon dos. Nos bouchent jouent une musique de succion, il tient ma mâchoire pour que je ne m’échappe pas.

Je pivote et face à lui je saisie sa queue, il ferme les yeux en disant « oui oui stp oui » je n’arrive pas à en faire le tour avec ma main, alors je la saisie à deux mains, sa queue dépasse encore de 10cm, j’enfourne son gland, il crie, le prépuce renferme des senteurs et parfums d’homme, je le décalotte à fond, sa queue progresse encore… je me délecte de ses humeurs, de son jus pré-spermatique, il se dégage va voir le jacuzzi, et revient, sa bite collée sur ses abdos, s’adosser à la table normande de la cuisine, il saisit ma tignasse et me tire vers sa queue. Je reprends avec gourmandise mon travail de sape, je veux son jus d’homme, je prends ses couilles ensemble et tire le paquet vers le sol, il râle de plaisir, je masse l’intérieur de ses cuisses pour le faire venir, je veux une belle faciale.

Je le branle à toute vitesse en bout de sexe, il gémit de plus en plus fort et grogne comme un ours, des giclées de sperme atteignent mes yeux, mon front, ma bouche ouverte, mon torse, son jus sent fort le sperme, cette odeur qu’on connait tous, j’ai l’impression qu’il s’est vidé entièrement. Il me relève, et sans me nettoyer, m’embrasse à pleine bouche. Je tiens son membre qui ne perd rien de sa raideur, avec mon pouce je masse son gland, nous savons que c’est douloureux, lui ne dit rien, savoure cette caresse, ma queue envoie des décharges électriques à chaque contact avec sa peau, il ne faut pas que je me touche sinon…

Il me retourne sur la table, ouvre la boite de beurre Omega 3, plonge ses doigts dedans et tartine ma rosette en enfonçant son énorme pouce, j’ai la tête posée sur la table, je me tiens à l’autre côté de la table je me prépare à la saillie.

« J’ai des capotes mec, j’ai des capotes… »

« Ta gueule mon chéri, je vais détruire ton cul, tu vas manger ta mère… ça fait deux heures que tu me mates avec ton ordi, ne me prend pas pour un con… je t’ai vu bander sous la table, salope, je n’ai plus de copain, il est parti avec un mec friqué avant-hier, tu vas prendre pour lui, et puis j’ai toute ma soirée, je vais te baiser petite pute…»

Ses doigts élargissent mon conduit avec dextérité, les tuyaux ça le connait, je ne résiste même pas, j’ai besoin de son membre maintenant. Le beurre rend mon anus très souple et très glissant… Je suis détendu… je soupire d’aise.

Il enduit son sexe de beurre, et s’enfonce en moi. Je ne peux crier tellement j’ai mal, ça fait tellement longtemps que mon cul est vierge de bite, j’ai l’impression qu’on me déchire, je subis le supplice du pal, je touche sa queue, seulement un tiers est entré, je le repousse un peu, mais il est plus fort que moi et repart à l’attaque… la douleur s’accentue, je refuse, je me plains, il met sa main devant ma bouche, avec l’autre prend mon épaule et il la rentre en entier… il ne bouge plus, je pleure, (moi qui ne pleure jamais), je souffle à fond, il caresse mon dos, mes fesses, je ne suis que plaisir. Je pousse pour le faire sortir, ça le fait rentrer davantage. Il se couche sur moi et me susurre des insanités à l’oreille « comme ta chatte est bonne, je suis trop bien serré en toi petite pédale, ton cul est formaté à ma bite maintenant, tu deviens une chienne, tu deviens ma chienne…»

Je ne réponds pas, je m’habitue lentement à ce colosse, je le compare à ce gode énorme acheté l’année dernière, jamais essayé effrayé par la grosseur. D’un coup de rein il retire la moitié de son sexe et replonge en moi plus loin, je trouve ça divin, je deviens femelle, mon esprit va vite, il habite proche de chez moi, il va devenir mon régulier, je le sais.

Il se remet droit et me pilonne sans pitié, il rajoute du beurre fondu, il peut claquer mon cul, ses couilles tapent mon cul, il me défonce pendant 20mn, l’heure du four fait foi, il est endurant, il ressort parfois, j’ouvre mes fesses pour qu’il revienne, je recule pour mieux le sentir. C’est mon homme désormais, il tape de plus en plus fort, il saisit ma gorge et m’empêche de respirer, il se vide en moi, je me vide sur le carrelage de la cuisine, il me relâche, je respire enfin de jouissance à temps. Il continue à me baiser, infatigable, sa grosse queue fait des bruits de piston, une forte odeur de sperme au beurre a envahi la pièce. Je n’ai plus de forces. Je le repousse, je n’en peux plus, mes jambes flageolent, elles ne me portent plus.

Il me prend dans ses bras et me dépose sur une chaise de jardin. Du jus coule à travers la chaise.  Lui essuie sa queue avec du sopalin, il ne me dit rien… si : « tu as bon cul, c’est bon à savoir, tu n’es pas loin de chez moi, mon chéri, je vais devenir ton mec et toi ma chienne, j’ai de gros besoins tu sais, mes couilles se remplissent à toute vitesse »

Il me couvre avec un plaid trouvé au salon : «repose-toi, je reviens diner vers 21h30, j’apporte le repas, repose toi mec, je t’aime.»

Ce dernier mot m’achève, je n’ai plus de copain depuis neuf mois, cette perspective affole mon imagination. Je sombre dans un sommeil réparateur, j’ai deux heures 30 avant le repas… je suis en lévitation, en plein bonheur…

Si vous voulez une suite, écrivez moi.

Dans la vie protégez-vous, ne laissez pas cette saloperie prendre possession de votre corps !

J’espère que ce récit vous a plu et vous a provoqué des réactions… hummmm

Merci de laisser vos impressions à


Suite de l'histoire

LE7

Toutes les histoires de LE7 ici

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

CONFINEMENT :
FAIS LE PLEIN D'HISTOIRE : 85 !

News | 14 Avril

Les nouvelles | 9

Jacuzzi gonflable | 1 LE7
Jacuzzi gonflable | 2 LE7
Le vrai visage de mon fils Adreprofeco
Louis, mon beau blond Mengayx
Baisé dans les dunes JVD2525
La voisine de Mike Frank
Salope à beur au dépôt Salopeabeur
Givrand Jonat
Mon ancien coloc... Bickddicklover

Les suites | 6

La danse de ob5.ru | 6 ob5.ru
Soumission & Domination | 559 Jardinier
Histoire de post-its | 4 Sasha Minton
La quête maudite | 5 Cali
La quête maudite | 6 Cali
Première avec un copain de classe | 3 MM95

News | 1 > 10 Avril

Les nouvelles | 47

La danse de ob5.ru | 1 ob5.ru & RomainTOP AUTEUR 2020
La danse de ob5.ru| 2 ob5.ru & RomainTOP AUTEUR 2020
La danse de ob5.ru | 3 ob5.ru & RomainTOP AUTEUR 2020
La danse de ob5.ru | 4 ob5.ru & RomainTOP AUTEUR 2020
La danse de ob5.ru | 5 ob5.ru & RomainTOP AUTEUR 2020
La danse de ob5.ru | 6-1 RomainTOP AUTEUR 2020
Salle de sport Puteadispo
Un copain de classe | 1 MM 95
Copain de classe | 2 MM 95
Le serveur... Esteban80
My secret life Speedo
Mon gérant Lebzouzz
À dispo EricD
Pote hétéro et porno Guill
Le représentant d'électricité Samykiri
Un week end à Brighton Pico
Porte ouverte Sylou69
L'inconnu de Grindr Lust boy
Jeux innocents et dérapages Auteuranonymex
J'ai sucé un pote par accident Fellateur
Auto-stoppeur résigné... Gabriel
Un espagnol à Toulouse Nick
Avignon Tardif
Première fois Damien16
Tom, jeune Maitre SM Lope75
Tire fesse Dawson
Étudiant salope Samir
Un pote sous la douche Étalon
God Bless America Dixon
Le couple mâle Culbeurprmuracts
Plan rapide LeMarnais
Le meilleur pour la fin... Tom
Collègue hétéro dans mon lit Meetmemz
L'ami du fils de mon copain Elliotpc
Anesthésie Sthiv
Soirée gages Julien14
Baisé dans les dunes Jvd25
Première rencontre Christ004
Au ciné Bihot
Première... Mrloop
Yanno ob5.ru
Mon voisin ce bogosse LE7
ob5.ru LE7
Ophtalmologiste LE7
Service d'étage LE7
Gros bulge LE7
Routier bouillant Réel du 12

Les suites | 23

Nan pas le Père Noël | 2 LE7
Excitantes retrouvailles | 2 Max
Un boucher | 2 Rsexenc
Lit en lit | 2 T.Pavone
La quête maudite | 2 Cali
La quête maudite | 3 Cali
La quête maudite | 4 Cali
Permis moto | 3 Biker
Histoire de post-its | 3 Sasha Minton
Vengeance sur Hétéro | 10 Miangemidemon
Soumission & Domination | 556 Jardinier
Soumission & Domination | 557 Jardinier
Soumission & Domination | 558 Jardinier
Découverte | 11 Amical72
Découverte | 12 Amical72
Agriculteur | 13 Amical72
Découverte | 14 Amical72
Découverte | 15 Amical72
Anomalie de mère nature | 6 Calinchaud
L’Algérie | 7 Calinchaud
L’Algérie | 8 Calinchaud
L’Algérie | 9 Calinchaud
Contes Brésiliens | Fin Mascareignes

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : vendredi 10 avril 2020 à 08:29 |
©2000 ob5.ru.
Retourner en haut


"histoire gay internat""gay sexe histoire""histoire gay douche""histoire gay porn""recit xstory""je suis une salope""hds gay""1ere sodomie gay""je dresse des salopes"cyrillogaygratuit"gay parking""recits sex""histoire sex gay""cyrillo dial""recits sex""recits hards""gays dans les bois""gay bandant""histoire de mec gay""recit bondage""blog gay erog""histoire de cyrillo""mon frere me baise""histoire gay vieux""covoiturage gay"cyrillo.biz"photo de cul de mec""gay jus""histoire beur gay""histoire x gay""elle suce pour la première fois""histoire soumis gay""sling gay""histoires gay gratuites""travesti soumis""histoire cyrillo""branlette entre amis""porno gay pere et fils""lope a jus""histoire gay black""photos de cul""cine porno""histoires cyrillo""histoire gode ceinture""histoire gay vestiaire""cyrillo gay""histoires cyrillo""histoire gay gratuites"stanlyon"gay cuir""histoire gay piscine""histoire gay prof""gay jus""histoire gay lycée""photo cul gay""histoire gay oncle""histoire gay cousin""pute à rebeu""cyrillo 2018""cyrillo histoire gay""recit herotique""felation homo""recits erotiques gratuits""elle branle son petit frere""branlette gay""histoires cyrillo""gay parking""j ai couché avec mon prof""recit gay""histoire de sex gay""cyrillo dial""histoires cyrillo""sodo gay""histoire gay porno""histoire gay gratuites""cirillo gay""sexshop gay paris""histoire gay college""histoire érotique gay""gay gangbang""récit porno""histoire inceste gay"cyrillo.biz"baise moi mon fils""recit erotique gay""histoires cyrillo""histoire porno gay"