NEWS :

15 août

ob5.ru : foire aux questions
53 réponses
à tes questions !

27 août

160 histoires
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Premier épisodeÉpisode précédent

La rébellion de Louis Nicolas

Chapitre 9 |

Je ne revois pas Karl pendant plusieurs jours après ma deuxième scène. Il est très occupé par son métier de coursier en ce moment. Beaucoup de livraisons. On parvient quand même à s’échanger des SMS tous les jours. Des messages bien chauds. Il me dit que je lui manque. Moi aussi il me manque. J’ai autant besoin qu’envie de lui. C’est comme une drogue.

Un après-midi alors que je suis à la fac, il m’envoie un SMS :

– Trop envie de te voir jouir maintenant…

– Suis à la fac L

– Pas grave… va aux chiottes… Désape-toi…

– Lol J

– Vas-y… je sais que tu peux le faire

– Branle-toi… mets-toi un doigt

– Chaud… tu me fais bander…

– Jouis dans tes doigts… tu me facetimes avec quand tu as joui, je veux te voir manger ton sperme

Je bande comme un fou. Je quitte l’amphi. Heureusement, les chiottes sont désertes… C’est vraiment excitant. Je tombe le jean et le caleçon… Je me branle… C’est chaud de faire ça dans un endroit pareil… Je glisse un doigt dans mon anus… J’accélère et je jouis dans la paume de ma main droite. Je sors mon iPhone et facetime Karl. Il répond tout de suite.

– Je suis fier de toi… maintenant, dépose le sperme sur ta langue et montre-moi ça

J’obéis, toujours le cul a l’air

– Maintenant, avale

J’avale devant lui…

Cet épisode m’a profondément excité. Ça fait presque deux semaines qu’on ne s’est pas vu… Il me manque terriblement. Le lendemain, je reçois un coup de fil de Michel. Michel ! Je m’en veux, ça fait un moment que je ne lui ai pas donné de nouvelles. Je décroche avec enthousiasme.

– Salut Nico,

– Salut Michel. Ça fait un bail.

– Oui je sais ! Excuse-moi, je suis loin de la France en moment. Souvent entre l’Europe de l’Est et l’Allemagne. Dis, je suis allé sur mon site porno préféré récemment… et sur qui je tombe : mon Nico. Ou plutôt Kevin

Je suis pris de court. Et lâche un petit rire nerveux.

– Ah oui, tu as vu… Ça t’a plu ?

– Hehehe oui bien sur. J’ai vu tes deux scènes. Ça m’a juste surpris de ta part. Tout va bien ? Tu fais ça pour l’argent ?

– En partie… mais en fait, je suis en couple avec Karl qui est sur le site, et il m’a convaincu d’essayer

– Oh !

Je sens de la déception dans le son de sa voix.

– Oui c’est assez nouveau.

– Ah OK, tu es sûr que tout ça te plait ?

– Oui, oui, ne t’en fais pas. Ça m’a fait bizarre au début, mais ça m’amuse bien. Et puis, Karl est sexy, je m’amuse bien avec lui.

– Mmmh… OK

Je sens une pointe de scepticisme dans sa voix

– Ne t’en fais pas je vais bien

– OK, fais attention à toi. Je comprends qu’une expérience dans le porno te tente, mais promets-moi de faire bien attention à toi, OK ?

– Ok Michel

Quelques jours après je reçois un SMS de Karl alors que je suis à la fac « viens chez moi maintenant, la porte est ouverte, tu te mets sur le lit, pantalon baissé, cul a l’air, pull et chemise remontés, tête dans l’oreiller. Tu as 2 heures pour arrive » Un frisson de peur et de plaisir me parcourt. Je ne peux pas et ne veux pas résister… Je quitte la fac en courant, et saute dans le premier RER. J’arrive à Créteil juste avant les 2 heures. La porte de Karl n’est pas fermée à clé. Je me mets à genoux sur le lit. Je baisse mon jean et mon caleçon, relève mon pull et ma chemise et me penche la tête dans l’oreiller. Mon cul est prêt, relevé, disponible. Je bande.

J’entends des pas

– Reste comme ça, ne bouge pas

C’est la voix de Karl. Je sens un doigt graisseux caresser mon anus et me pénétrer brièvement. Puis je sens le gland de Karl pousser d’un coup en moi. Je crie. Je n’ai pas le temps de me remettre qu’il a déjà commencé à me défoncer. Il m’encule brutalement. Des coups de queue très profonds et très rapides. Ses hanches viennent claquer contre mes fesses. Il se met ensuite sur ses pieds, et ses mains agrippent mes épaules. Une baise sauvage, animale, violente. Je crie. Il me lance : « vas-y gueule, je veux que tout le monde t’entende ». Je réponds :

– Oh oui, Karl, baise-moi, encule-moi, ouiiii, ouiii, tu m’as tellement manqué, oh ouiiiii

J’éjacule en abondance sur les draps et je sens la queue de Karl se contracter en moi. Je sens son sperme couler en moi. Il souffle bruyamment. D’une voix rauque et caverneuse, il me lance :

– Samedi après-midi au studio, je t’entends. Ta première scène à trois. Maintenant, rhabille-toi. Emmène mon odeur et mon sperme avec toi.

Je lui obéis. Les cours sont finis maintenant et je rentre donc directement chez moi. À la maison, ma mère m’interpelle :

– Tu rentres bien tard, tu étais avec Albane ?

– Oui désolé on a un peu trainé après les cours

– Tu sais que nous aimerions vraiment faire sa connaissance, ainsi que celle de ses parents.

– Oui, oui, maman… au moment de Noël… peut-être

– C’est une excellente idée ! Toute la famille sera là

Merde… comment vais-je m’en sortir ??? Nous sommes presque mi-décembre. Il va vraiment falloir que j’invente une rupture pour mettre fin à tout ça. En entendant, ça me permet toujours de m’absenter… On verra bien…

Je me rends au studio le samedi qui suit. Karl passe me prendre au RER, il me dit que je vais bien m’amuser aujourd’hui. On passe dans le bureau de Jean-Philippe avec Karl.

– Salut Kevin, aujourd’hui tu vas faire ton premier plan à trois, avec Tom et Mike. Dans la salle de gym

Je suis surpris et déçu que Karl ne soit pas dans la scène. Je me tourne vers lui.

– J’ai trop envie de voir ces deux-là s’occuper de toi, tu comprends ?

– Oh, OK

Il m’embrasse sur les lèvres

– Tu vas adorer

Jean-Philippe lance : passe chez Ahmed pour te préparer et prendre tes accessoires. Ahmed me rase parfaitement le cul et les couilles. Il me donne mes accessoires : t-shirt, jockstraps, short, chaussettes invisibles, baskets. Je m’habille et rejoins la salle de sports. Il y a quelques appareils de musculation, un banc et un tapis au sol. Tom et Mike sont là : bien musclés, avec tatouages.

– Bon on va commencer avec Mike et Kevin qui font de la muscu chacun séparé. Vous vous matez séparément. Puis vous échangez des clins d’œil et regard complices. Pas de dialogue. On mettre une musique sur le film. Puis Mike tu viens aider Kevin pour ses abdos. Ensuite tu l’aides à lever de la fonte. C’est là que tu commences à l’embrasser dans le cou.

Mike et moi respectons les instructions à la lettre. On fait plusieurs plans. Ça dure assez longtemps. J’ai hâte de passer à la baise. Je ne perds rien pour attendre.

Je retire le t-shirt de Mike. Sa grande main plaque ma tête contre son torse. J’embrasse, je caresse, je lèche ce torse musclé et velu. Il est tellement plus grand et plus fort que moi. J’ai envie de me donner à lui. On s’embrasse. Ou plutôt il me baise la bouche. Nos langues sont sorties, on échange beaucoup de salive à la demande de Jean-Philippe. Il retire mon t-shirt et on continue à s’embrasser. Ses gros doigts caressent puis tordent doucement mes tétons. Je pousse des cris de plaisir. Sa main attrape maintenant ma nuque. Son autre main descend sous mon short. Puis il fait tomber mon short, je m’en débarrasse avec les pieds. Je suis maintenant en jockstraps et baskets. Je préfère être entièrement à poil pour baiser, mais je trouve ça sexy d’être comme ça pour la première fois.

– Parfait, on va passer aux fellations. Mike assis sur le banc. En baskets uniquement. Kevin à genoux entre ses jambes. Toujours en baskets et jockstraps

On commence, mais Jean-Philippe interrompt immédiatement

– Kevin, beaucoup plus cambré, et jambes plus écartées, s’il te plait. Je veux qu’on mette ton cul bien en évidence sur cette scène. Les clients adorent tes fesses. On veut qu’ils se régalent…

Il me repositionne lui-même avec les mains. La fellation peut recommencer. Je me cambre à outrance. Je me caresse la fesse d’une main. L’autre main est agrippée à la bite de Mike. Je suce avec plaisir. Jean-Philippe ne m’interrompt plus. Tout le monde me dévore des yeux, surtout Karl. Longue séance de suce, gros plans avec la caméra sur mes fesses, sur mon visage et sur la queue de Mike.

Comme prévu dans le script, Tom s’approche alors. Il embrasse Mike sur la bouche. Mike sort la queue du short de Tom. Ce dernier ôte son t-shirt. Mike commence à sucer Tom tout en se faisant sucer par moi. On est maintenant filmé tous les trois en plan large, puis en individuel pendant longtemps.

Ensuite, mes deux coachs me prennent par la main et me font mettre à quatre pattes sur le banc, toujours en baskets et jockstraps. Tom est devant moi et me donne sa bite à sucer, Mike est derrière moi et commence à me lécher le cul.

– On y va les gars. Kevin, tu restes bien statique surtout. Tu peux bouger la tête pour sucer c’est tout.

Je suis maintenant une statue dont les deux trous sont soumis. Tom s’occupe de ma bouche et Mike de mon cul. La caméra tourne autour et fait différents plans. Elle s’attarde sur ma queue, bien dure et qui mouille le jocsktrap, comme toujours quand je me fais bouffer le cul. On fait quelques pauses, car je fatigue assez vite dans cette position…

– OK on fait un break pour que Kevin se repose un peu les bras. On enchaine avec les sodos, même position dans 10 minutes.

À la pause, Karl me roule une énorme pelle et me dit à quel point il bande de me regarder. Il a hâte de me voir pris par devant et par-derrière par Mike et Tom. D’ailleurs il me lubrifie lui-même le cul, et me met deux doigts. Il m’embrasse sur la bouche et me donne une tape sur les fesses pour m’encourager.

Mike est moyennement gaulé et je le prends sans problème en levrette, tandis que je suce Tom. Tous les angles et tous les visages, ainsi que ma queue sous le jockstrap y passent. Un plan large de nous trois aussi. Les queues de Mike et Tom glissent en rythme, en même temps dans mon corps immobile. Depuis mon premier plan à trois avec Marc et Didier j’adore me faire pénétrer oralement et analement en même temps. Ils y vont profondément tous les deux. On doit faire quelques pauses, car la position est fatigante.

On change ensuite :

– OK, Kevin sur le dos, toujours sur le bancs, jambes levées et écartées. Mike, tu lui retires doucement ses baskets et tu lui laisses ses chaussettes. Kevin, tu gardes le jockstrap. Mike, tu embrasses Kevin, tu craches dans sa bouche puis tu lui donnes ta bite. Compris les gars ? Ça tourne !

On s’exécute. Je suis plus confortable maintenant. C’est facile pour moi. La caméra s’attarde sur le corps puissant et tatoué de Mike qui glisse en moi, les mains agrippées à mes chevilles. Je garde la bouche ouverte crache dans ma bouche et j’avale sa salive. Puis je tourne la tête et m’aide de la main pour pousser sa queue dans ma bouche. J’oublie la caméra, complètement abandonné à mon plaisir.

– Pour la scène suivante, tout le monde est entièrement à poil.

Je défais mes chaussettes et fais tomber le jockstrap. Mike et Tom retirent leurs baskets.

– Kevin tu es penché contre la machine de muscu, cambre, jambes bien écartées, le jockstrap serré entre les dents. Tom va te prendre par-derrière, avec beaucoup d’agressivité. J’attends beaucoup d’expression de ta part Kevin.

Karl me regarde, brulant de désir. Je fais comme on me dit. Tom est bien mieux gaulé que Mike, et il se montre très agressif. Il m’encule sauvagement. Il y a fort, profond, vite. Il y met toute son énergie. Mon petit corps bouge. Et je sors fort le jockstrap entre mes dents. Je me cambre bien. Je ne pense pas à la caméra. Je me donne entièrement à Tom. Je n’ai pas besoin ni envie de simuler. La scène est torride. Jean-Philippe ne nous interrompt pas. Mike est à côté de nous et se branle. Je me fais exploser le cul pendant un long moment. La douleur disparait. Mon cul devient insensible.

Pour la scène suivante, on se met sur le tapis. Je viens m’empaler face à Tom qui s’est allongé sur le dos. Celui-ci me pilonne de nouveau. Jean-Philippe me demande de rester statique pour laisser Tom monter et descendre sa queue en moi. La caméra filme la bite en gros plan pendant longtemps. Mike s’est mis debout à côté, et je m’agrippe à sa bite avant de la prendre en bouche.

– OK on change. Kevin, à ton tour de prendre le contrôle maintenant. Tu te retournes, tu te mets sur tes pieds et tu chevauches Tom. Tu te déhanches à fond et te branles. Tu t’agrippes à Mike pour le sucer. On fait gros plan sur toi pendant 10 bonnes minutes, il faut que tu tiennes.

Je suis excité. Ça fait près de deux qu’on tourne et je suis toujours aussi chaud. Je commence mon show. Je monte et descends sur la queue de Tom, avec beaucoup d’amplitude pour que la caméra voie bien la queue rentrer en moi. Je me branle consciencieusement et suce Mike. Je lance des regards à la caméra, et au-delà à Karl et Jean-Philippe, pour leur montrer à quel point j’aime ce qu’ils me font faire. Non, j’adore en fait…

Les éjaculations se font conformément aux instructions de Jean-Philippe. Je reçois une éjac faciale de Mike. Le visage toujours couvert de sperme, tout en me léchant les lèvres, je me branle jusqu’à l’orgasme. Mike a le visage tout près et il vient lécher et sucer ma queue pour avaler mon foutre. Je laisse Tom sortir de moi et il jouit à la verticale. Il arrose mon anus et mes fesses, mais le sperme retombe aussi le long de sa queue. Je bouge pour venir le sucer et récolter des larmes de sperme, alors que je porte encore le sperme de Mike sur mon visage. On termine la scène par ce gros plan sur mon visage.

Ahmed me tend une serviette. Je m’essuie le visage, le ventre et le cul. Je suis épuisé. Pres de trois heures pour filmer. Tellement de positions.

– Beau travail les gars

Jean-Philippe me félicite. Il est content de voir que j’ai réussi à bander pendant trois heures et à me retenir de jouir aussi, jusqu’à la fin.

Karl est content. Très content. Moi aussi… J’ai pris beaucoup de plaisir, je dois l’avouer. Même s’il y a des pauses, et que c’est fatigant, c’est quand même trois heures de baise avec des mecs bien foutus…

Je rentre chez moi épuisé, et je m’endors dès que je mets au lit. Je suis un peu distrait au moment de mes partielles. Mais comme je redouble, j’espère m’en tirer avec des notes correctes. On verra bien…

Je revois Karl quelques jours après, entre deux examens. On fait l’amour immédiatement, dès que j’arrive chez lui. C’est ce que je veux, et c’est ce qu’il attend de moi, de toutes les façons…

Au milieu de notre baise, alors qu’il me prend en missionnaire, il me regarde fixement :

– Je t’aime tellement Kevin… Tu me rends fou… Je n’ai jamais ressenti ça. Tu es tellement sexy…

– Moi aussi Karl, je t’aime. Je te désire tous les jours.

On s’embrasse passionnément. Il ajoute :

– Je te veux dans ma vie. Je veux te faire rattraper tes années perdues. Tu aurais pu commencer à baiser à 15 ans comme tous les jeunes de ta génération.

Il continue à me sodomiser, tout en me parlant

– Viens t’installer avec moi. Je veux vivre avec toi. Je te ferai l’amour tous les jours…

Ses yeux me fixent. Je ne réponds pas, mais je suis terriblement attiré, envouté par son regard et sa voix. Il continue à m’enculer, les yeux dans les yeux. On jouit en même temps.

Après l’amour il me dit

– Je suis sérieux, Kevin… Réfléchis… Malheureusement je ne roule pas sur l’or. Mais tu pourrais continuer à tourner pour payer tes études, et m’aider un peu tous les mois pour le loyer. Ça pourrait marcher…

Je réfléchis beaucoup les jours qui suivent. Je suis très attiré par Karl. Il m’obsède. J’ai besoin de le voir. Mais suis-je prêt à tout plaquer. Sauter dans le vide. Il n’y aura pas de retour à la maison si je me barre de chez mes parents… Que faire ? Est-ce trop tôt ? J’ai rencontré Karl il y a un peu plus de deux mois seulement. Ou bien est-ce une occasion unique ? J’ai bien aimé le porno, mais suis-je prêt à tourner souvent, ou seulement de temps en temps… Je n’ai surement pas envie d’en faire mon métier…

Les vacances de Noël arrivent. Toute ma famille débarque. Mes deux frères et mes deux sœurs, tous mes neveux et nièces. L’ambiance est pesante. Tout le monde me pose des questions sur Albane. Et alors, quand est-ce qu’on fait sa connaissance ? Vous allez vous fiancer bientôt ? Je dois inventer mensonge sur mensonge. Mais ce n’est pas le pire. Les débats sur la PMA et la GPA font rage en ce moment et ma famille ne parle que de ça… avec le déversoir de propos homophobes qui va avec. C’est l’enfer quotidien. J’ai la nausée… Je n’en peux plus.

Un SMS de Karl m’apporte une bouffée d’air : « nouvelle scène demain ? Une surprise. Toi, moi et un autre. Tenté ? »

Je réponds sans hésiter : « oui !!!! ».

Je prétexte des courses de Noël de dernières minutes pour filer à Saint-Denis.

Quand j’arrive, Jean-Philippe m’attend dans son bureau. Karl est là, ainsi qu’un autre acteur, très jeune.

– Kevin, je te présente Jimmy, il a démarré avec nous il y a très peu de temps. Karl et toi allez faire un plan à trois avec lui aujourd’hui.

Jimmy me sourit. Il est absolument magnifique. Très brun, moitié français, moitié vietnamien. Plutôt petit en taille comme moi.

– Allez vous préparer

Je discute avec Jimmy dans la salle de bains, alors qu’on se met à poil et se lave. Il est vraiment très gentil et pas timide. Il a tout juste 18 ans. Il est super mignon… On a des parcours très différents. Il a fait son coming out à 14 ans et ses parents lui laissent faire ce qu’il veut. Il couche avec des mecs depuis l’âge de 15 ans. Il a un faible pour les types plus âgés comme moi… Il rêve de faire du porno depuis longtemps. Il a tourné sa première scène le jour de ses 18 ans, avec Greg, il y a un mois. Depuis il enchaine avec une scène toutes les semaines !

Ahmed nous donne nos tenues : boxers, jeans moulants, t-shirts près du corps.

On se rend sur le plateau. Karl est en jean t-shirts aussi. Jean-Philippe nous tend les scénarios : « Kevin, tu invites Jimmy chez toi. C’est un copain depuis un moment. Vous êtes puceaux tous les deux et vous avez décidé de baiser pour la première fois… Ta mère et ton beau-père ne sont pas là. Vous allez être interrompu par ton beau-père. Il va ensuite vous dépuceler tous les deux ». Je bande déjà rien qu’en lisant le scénario. Jimmy sourit. Karl est excité. Il nous mate tous les deux…

– Bon, Jimmy, Kevin, on démarre, mettez-vous en place. Ça tourne !

On rentre dans la chambre main dans la main. On se met face à face pour s’embrasser face à face. Aussitôt je suis surpris par la douceur des lèvres… pareil pour sa langue. Tout est soft. Doux. On se caresse.

– Tu es sûr que ta mère et ton beau-père ne sont pas là ?

– T’inquiète. On a la maison pour nous.

– J’suis super excité…

– … moi aussi. J’en peux plus… Ça fait tellement longtemps que j’ai envie d’essayer… Notre première fois a tous les deux.

On s’assied sur le lit côte à côte et on continue à s’embrasser. Avec les lèvres. Avec la langue. Jimmy me retire mon t-shirt et me dépose des baisers sur le torse et les épaules. Je gémis, je soupire. Sa langue, fine, douce et humide caresse mes tétons. Une décharge de plaisir m’envahit aussitôt. On se roule des pelles pendant longtemps. À mon tour de lui défaire son t-shirt et de m’occuper de son corps imberbe et mince. Puis je lui défais doucement son jean et son boxer pour laisser apparaitre sa bite, petite, plus petite que la mienne, mais bien dure et verticale. Je l’embrasse passionnément et commence à le branler. Pendant ce temps-là il a glissé sa main dans mon pantalon, et me sort la queue pour la branler aussi. Les jeans et les boxers sont maintenant entièrement enlevés et on continue à se baiser avec la langue tout en se branlant mutuellement. La caméra alterne les plans larges et les plans plus serrés sur nos visages ou nos bites. Je dépose des baisers sur les épaules de Jimmy. Sa peau est d’une douceur incroyable. Les baisers descendent doucement jusqu’à trouver sa bite que je prends en bouche, toujours assis à côté de lui, penchés sur son entre-jambes. La main de Jimmy me caresse les cheveux. Il exprime bruyamment le plaisir qu’il ressent pour sa première fellation. Son autre main me caresse le dos. J’ai maintenant la caméra en gros plan et m’applique à bien le sucer. Je ramasse le précum qui perle à l’extrémité de son gland avec ma langue, j’embrasse, je branle, je lèche, je suce. Je me redresse et on s’embrasse. On se titille l’un l’autre les seins du bout des doigts et on regarde nos bites se tendre aussitôt. On rit. Jimmy me lance :

– J’ai envie de te sucer aussi. Tu vas voir, c’est incroyable.

– OK, mais je veux continuer à te sucer aussi !

– On a qu’à faire un 69 !

On rigole. Chacun s’allonge sur le flanc, en 69. Et on se suce mutuellement. Je préfère sucer de plus grosses bites, mais je m’amuse bien… On se caresse les fesses et les cuisses mutuellement. Peau douce contre peau douce. Soudain, Jimmy glisse au-dessus de moi. Nos bites ne quittent la bouche de l’autre. Les queues sont gorgées de salive. Mes mains caressent les fesses de Jimmy. Elles sont petites, rondes, douces. Je les écarte. Il est complètement imberbe. Sa rosette est mignonne. Ma langue commence à la lécher puis à pénétrer. Jimmy se cambre de plaisir.

– Oh Kevin, oui Kevin…

Pendant tout ce temps, la caméra s’est glissée partout entre nous.

Arrive le moment de tourner la scène où Karl nous interrompt. Il va falloir suivre le script…

Karl fait irruption dans la pièce.

– Qu’est-ce que c’est que ce bordel ? Kevin ??? Jimmy ???

Jimmy se retire aussitôt de moi et ses mains glissent pudiquement pour couvrir sa bite. Je prends un oreiller pour couvrir la mienne.

– Alors comme ça, vous êtes tous les deux amoureux… Et vous décidez de profiter d’être seul à la maison ?

Karl a un sourire de coin et un ton sarcastique…

Je bredouille : « oui désolé… on est amoureux depuis un moment… et on a voulu essayer comme vous n’étiez pas la… »

– Oh vous êtes puceaux tous les deux

– Oui, répond Jimmy

Karl a maintenant une gaule et se touche l’entre-jambes.

– Mmmh c’est chaud… j’ai toujours eu un faible pour les jeunes puceaux comme vous

Jimmy a retiré ses mains pour laisser apparaitre sa bite bandée. Il sourit.

– … et je vois que je vous fais de l’effet

Jimmy se redresse et sourit. Il vient caresser Karl et l’embrasse sur la bouche. Karl roule des pelles à Jimmy. Sa main agrippe une fesse. Il me regarde du coin de l’œil. Voir mon mec en baiser un autre m’excite soudainement. Jimmy s’est lové dans l’épaule de Karl qui l’a pris dans ses bras. Ensemble ils me regardent.

– Je sais que je te fais de l’effet. Depuis que je vis avec ta mère, tu me mates sans arrêt.

Sa main retire l’oreiller et laisse apparaitre ma bite bandée. Je me redresse et viens contre Karl. Il m’embrasse sur la bouche. Je glisse.

– Je rêve de ce moment depuis longtemps

– Je vais vous dépuceler ensemble maintenant

Jimmy retire le t-shirt de Karl, tandis que je défais son pantalon. Il est nu. Il nous roule des pelles tour à tour, un bras enroulé autour de nous deux. Ses, mais agrippent nos petites fesses.

– Sucez-moi

Nous tombons tous les deux à genoux. La caméra nous filme de haut. Comme deux chiots, Jimmy et moi suçons Karl à tour de rôle, mais surtout nous nous occupons de sa grosse queue en même temps. On la lèche ensemble, une langue de chaque côté. L’un s’affaire sur le gland, tandis que l’autre lèche les couilles. On se rejoint sur le gland. Nos lèvres s’effleurent puis se touchent. La fellation dure très longtemps jusqu’à ce que Karl se branle. Gros plans sur nos deux visages, bouches ouvertes, langues tirées. Nous sommes prêts à recevoir son sperme chaud. Karl explose sur nous deux. Ils visent parfaitement nos joues et nos lèvres. Rien ne tombe à côté. Les langues repartent à l’action. Sperme et salive se mélangent. Le nectar se répand partout sur les lèvres. On avale, on s’embrasse pour le passer de bouche en bouche.

– Coupé ! C’était parfait tous les trois. Beaucoup d’alchimie entre vous 3

Ahmed nous passe des serviettes. Karl m’embrasse sur la bouche

– Tu t’amuses bien ?

– J’adore… J’ai hâte que tu m’encules…

On fait une pause le temps pour nous trois de bander de nouveau. On reprend la scène là où on l’a laissée. Jimmy et moi à genoux devant la bite de Karl. On se redresse. Il prend nos bites dans les mains et nous embrasse.

– Mettez-vous sur le lit. J’vais m’occuper de vos p’tits culs.

Jimmy et moi nous mettons côte à côte sur le lit, à quatre pattes, fesses levées au bord du lit, tout près l’un de l’autre. Karl se tient à côté du lit debout face à nos fesses. Il dépose des baisers sur les fesses de Jimmy tout en caressant les miennes. Puis il alterne. Sa langue glisse doucement le long de ma raie. Puis il commence à me rimmer. Pendant ce temps-là, il caresse la rosette de Jimmy du bout de l’index. Jimmy et moi avons le visage tourné vers l’autre. On gémit et se roule des pelles au gré des coups de langue de Karl. La scène est incroyablement sensuelle et chaude : deux corps imberbes côte à côte, à quatre pattes qui s’embrassent tandis qu’un quadra sexy s’occupe de leurs petits culs ! Tout le monde gémit, soupire. On entend les bruits de baisers et de léchages. La caméra tourne autour de nous pendant longtemps, mais je l’ignore, tout à mon plaisir. Le corps de Jimmy contre le mien, ses lèvres sur les miennes, sa langue dans la mienne, la langue de Karl, ou son doigt sur mon anus

– Tournez-vous, mettez-vous sur le dos

On change. On se met sur le dos, toujours côte à côte, jambes levées, culs au bord du lit. Karl s’est mis à genoux et continue à s’occuper de nos culs. Jimmy et moi nous tenons par la main. On se regarde les yeux dans les yeux, épaules contre épaules. Karl se redresse et regarde ces deux corps qui s’offrent à lui. Il sourit.

– Par qui je commence ? La famille d’abord…

Il se penche sur moi pour m’embrasser. Je n’ai pas l’impression de faire un film. Juste de faire un plan à trois avec mon mec. Je sens son gland contre mon anus. Là, il va falloir jouer la comédie. Prétendre que c’est la première fois, que ça fait un peu mal.

Karl rentre doucement en moi. Je simule quelques grimaces. Je regarde Karl dans les yeux.

– Continue, c’est bon, oui, mmhh, oui

– Je rêve de ça depuis la première fois ou je t’ai vu. Te dépuceler, Kevin…

Je me cambre sur les épaules et sur les fesses, et pousse des cris de plaisir. Je tourne la tête vers Jimmy. Sa main caresse ma joue.

– C’est génial, tu vas voir

Jimmy me regarde et se branle. Il se penche pour m’embrasser sur les lèvres ou sur l’épaule. Karl a pris mes chevilles dans ses mains et glisse doucement, mais profondément en moi. Je bande dur. La caméra fait tous les angles : les fesses de Karl, sa queue qui glisse en moi, ma bite qui mouille de plaisir, les visages de Jimmy et moi qui s’embrassent.

Karl sort de moi et c’est au tour de Jimmy de se faire dépuceler. Même position. Il ne me quitte pas des yeux au moment où Karl force le passage dans son cul. Ma main le caresse pour le rassurer.

– Oh, comme c’est serré… mmmhh… c’est bon

Jimmy gémit. On se tient par la main. Karl l’encule lentement comment il l’a fait pour moi. Ça dure longtemps, et c’est bon.

– Mets-toi à quatre pattes Kevin

Je bondis sur le lit et offre mon cul. Karl se met à genoux sur le lit et me pénètre par-derrière. Jimmy s’est approché de mon visage pour m’embrasser. Je le branle puis me penche pour le sucer. Je suis au paradis : une bite dans le cul, une dans la bouche. C’est ce que je préfère. La queue de Jimmy est petite et ne remplit pas autant que Karl. Les mains me caressent. On reste ainsi jusqu’à ce que mes membres fatiguent.

Karl se place ensuite sur le dos

– Empale-toi Kevin, je veux te regarder quand on baise

Je lui obéis. Je monte et descends sur la queue. Jimmy me regarde et me caresse. Il descend sur ma queue pour la sucer. Karl lui caresse le dos.

– Viens ici baby

Jimmy s’approche de Karl et ils s’embrassent passionnément sur la bouche, puis il offre sa queue à sucer. On baise dans cette position pendant un moment.

– OK, les gars on inverse. On va continuer à filmer. Jimmy, tu prends la place de Kevin. Kevin, tu participes, tu les embrasses, tu te fais sucer par les deux. Ça tourne !

J’embrasse Jimmy sur la bouche. À son tour ! Je me retire. Jimmy se place et c’est moi qui prends la bite de Karl dans la main pour l’introduire dans son cul. Je me lève et lui mets ma bite dans la bouche. Il monte et descend sur Karl tout en me suçant. On oublie la caméra. On filme longtemps. Je me déplace autour des deux corps, embrasse, caresse, participe…

– Parfait, on fait une pause, maintenant, avant la scène finale et les orgasmes

Ça ne tourne plus, mais on continue à se caresser et s’embrasser. Ce ne sont plus trois acteurs, mais trois amants sur ce lit… Jean-Philippe nous briefe sur ce qu’il veut pour la fin de la scène.

Pour la dernière scène de sodo, Jimmy est sur le dos au bord du lit, jambes écartées. Karl se tient debout au bord du lit et l’encule. Je suis à côté de Jimmy et il me suce. Puis je me penche pour le sucer. Je finis par glisser sur lui en 69. Il me suce et je le suce. De là où je suis, je peux voir la bite de Karl glisser dans le cul de Jimmy. Il s’amuse à la sortir pour la mettre dans ma bouche. Je la prends directe, bien chaude. Il la remet dans le cul de Jimmy. J’alterne ainsi les pipes entre les deux bites ! Jimmy est le premier à éjaculer, sur mon visage et sur mes lèvres. Je continue à lécher, à sucer, à avaler. Karl jouit ensuite. Il s’est retiré et asperge d’abord l’anus de Jimmy puis remonte vers mes lèvres. Je reçois les derniers jets puis suce Karl pour le nettoyer. Le visage encore couvert du sperme de Jimmy et Karl je viens lécher l’anus de Jimmy pour récolter davantage de sperme. J’adore cette scène d’orgasme. Jean-Philippe a beaucoup d’imagination ! On coupe la scène. Ahmed m’apporte une serviette pour enlever de mon visage ce que je n’ai pas réussi à avaler.

On filme maintenant mon orgasme.

Je suis debout, je me branle. Karl est derrière moi. Ses bras m’enroulent. Il me caresse les seins et m’embrasse dans le cou. Jimmy est à genoux devant moi, bouche grande ouverte et langue sortie. Karl me murmure à l’oreille : « vas-y Kevin, donne-lui ton sperme… vas-y jouis sur lui… je veux continuer à vous baiser tous les deux, dès que ta mère sera sortie… ». J’éjacule en abondance sur le visage et dans la bouche de Jimmy. Gros plan sur son visage d’ange couvert de foutre. Il lèche, et mange mes semences. Il se redresse. Les lèvres encore couvertes de sperme, il nous embrasse tour à tour. Gros plan sur les trois langues qui se mêlent. Clap de fin !

Je dois malheureusement m’éclipser très vite après le tournage. La scène a pris près de 4 heures… Il faut que je rentre à Versailles. J’ai complètement réussi à oublier ma situation familiale et même les caméras. J’ai pris énormément de plaisir avec Karl et Jimmy. Oui, j’aime le porno maintenant. J’adore ça même. J’adore baiser à la base. Me faire filmer m’excite de plus en plus.

Heureusement, je rentre juste avant le diner et personne ne me pose de questions. Seule ma sœur me fait un petit commentaire : « alors Casanova, on rentre bien tard ». Et elle me fait un clin d’œil.

Assis à la table familiale, je me sens tellement dans un autre monde. L’écart entre mes deux réalités, avec Karl et les films d’un côté, et mes parents et mes frères et sœurs d’autre part, n’a jamais été aussi grand. Le soir de Noël, je m’ennuie fermement en famille. Je n’en peux plus. Je repense en permanence à la proposition de Karl de venir m’installer avec lui. Une chance en or. Échapper enfin à cet enfer. Je n’en peux plus. Je n’en peux plus. Il faut que ça cesse.

Juste après le Nouvel An, je suis en manque de sexe, en manque de liberté. Je brule de retourner voir Karl. Soudainement, une digue s’effondre en moi. Plus rien n’a d’importance. Une nouvelle année commence, une nouvelle ère. J’envoie un SMS à Karl : « je plaque tout, attends-moi ce soir au milieu de la nuit. Je viens m’installer chez toi. Je t’aime ». Il me répond aussitôt : « ouah ! j’ai toujours su que tu aurais le cran de le faire un jour ! bravo. Je t’aime ».

Au milieu de la nuit, je remplis mon sac à dos de quelques affaires. Le nécessaire. Des vêtements, mon ordinateur, quelques bricoles. J’écris une note sur la table de la cuisine : « Je n’en peux plus de vivre ici. Je suis homo. Je couche avec des mecs depuis un moment. J’ai rencontré quelqu’un. Je suis amoureux. Il est acteur porno et je tourne avec lui. On s’aime. N’essayez pas de me recontacter. Adieu ». Un frisson me parcourt le corps. Je regarde cette note… Je referme la porte derrière moi. C’est le point de non-retour… Ça y est ! Je suis libre. En sortant, je jette ma carte SIM dans une poubelle. Je ne veux pas que mes parents me contactent. Je prends un taxi pour me rendre chez Karl, en pleine nuit.

Il m’attend. On s’embrasse passionnément dans l’entrée.

– Oh je t’aime Kevin, je suis tellement fier de toi

– Je t’aime Karl…

Nos mains se caressent

– Fais-moi l’amour, baise-moi

– Déshabille-toi, fous-toi à poil

Mes mains tremblent. Je me déshabille à toute vitesse. Il m’aide. Je suis nu dans ses bras. Il prend ma tête entre ses mains

– Maintenant qu’on est ensemble, je vais te donner tout le plaisir que tu veux… et que tu mérites… je vais te faire rattraper le temps perdu

– J’ai tellement envie de toi Karl

On s’embrasse avec la langue

– Je veux aussi que tu continues dans le porno…

– Oui, je vais continuer, j’adore ça… J’adore baiser en public avec toi… et avec d’autres mecs.

– Je suis tellement fier de toi Kevin

On part baiser dans la chambre. Nu, libéré, disponible, prêt à tout, je m’offre à Karl sans limites. On baise toute la nuit. Une baise sauvage. Il m’encule pendant des heures. On jouit quatre fois chacun. Épuisés, on s’endort à l’aube.

Sylvainerotic

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Alfonso, la beauté à tout prix | Adrien, l'amour fou | Tom, Dustin et moi | L'initiation d'Antoine

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

🟢 21 Août | 46

Les nouvelles | 21

Un bon rebeu Jeunemecpassif
Apéro sexe Jeunemecpassif
Au cinéma Tigay62
Maitre Karim et ses amis | 1 Lope75
Mon mec, ce voyeur Sylou69
Médé Romao
Mon homme de ménage Corentin
Leçon de biologie Bioman
Complexe sportif Tim Tim
Première expérience en sauna Summerof67
Mon chéri adoré Bebouille77
Une soirée à l'hôtel Rsexenc
Dans la tente Frank
Le cousin de mon mec Valent1
Pas si hétéro que ça | 1 X_ray
Pas si hétéro que ça | 2 X_ray
Mon « grand frère » Chris.77
Sauna Hammam Léandre
Fantasme d’un hétéro Culrieux
Le professeur d’espagnol Jeremy18
Le mobile home Frank

Les série | 25

Mariage Kabyle | 12 CalinChaud
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12

Flash | 7 Zack
Intro | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7

Hétéro endurant | 6 Seithan
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6, Fin

🟢 Août | 79

Les nouvelles | 21

Battuage milanais Chubbigdick
Être Heureux Candide78
Marre du virtuel... Nables
Ma deuxième pipe Romain Be
Reubeu dominant soft LyesDuSud
Soirée foot Chubbigdick
Amour gay ... Olivier7891
La petite annonce Frank
Le come back Femelle
Ma première fois Julien
Un Dieu au sauna Antoine
La frustration Abdon14
Aventure dans un foyer Passif73200
Mon meilleur ami gay A.N.T
Boss des Boss | 1 Chris973
Visite à Orléans Julien
Pas comme les autres | 1 Unknown
Pas comme les autres | 2 Unknown
Le Fils de mes voisins | 1 Porphyrogenete
Le Fils de mes voisins | 2 Porphyrogenete
Mon infirmier Trevis00

Les suites | 3

Soumission & Domination | 579 Jardinier
Fantasmes avec un collègue | 5 Jay
La gynécologie pour homme | 2 Duguesclin

Les séries | 55

L'habitat papa | 7 Jam
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7

Pote hétéro de mon frère | 16 Théo3869
1 | 2| 3 | 45 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16

Retour al Futuro | 5 Jam
1 | 2 | 3 | 4 | 5

Rencontre sur ob5.ru | 4 Sylvainerotic
1 | 2 | 3 | 4

Amour et libertinage | 13 Cali
12345678910111213

L’ange de la comptabilité | 10 Dej407
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : samedi 6 juin 2020 à 08:00 |
©2000 ob5.ru.
Retourner en haut


bicurieux"garage a bite""anulingus gay""récit porno gay""histoire de baise gay""cyrillo histoire""recit gay soumis""gay naturistes"cyrillo.biz"histoire gay sexe""recit gay bdsm""gay amateurs""histoire de baise gay""grosse queu""histoire gay mature""model photo amateur""recits hds""gay soumis histoire""histoires cyrillo"cyrillogay"recit cyrillo""actif soumi""histoires travestis"cyrillo.com"plan sm gay""recit cyrillo""gay x""gay puceau""histoire gay prof""cyrillo free""premiere fois gay""blog de cyrillo""recit gay erotique"cyrillobiz"gay bouche a jus""baise dans un sauna""fellation gays""mec enculé""histoire sex gay""motard gay"cyrillogay"actif soumis gay""histoires cyrillo""histoire gay sexe""histoire gay piscine""recits erotiques gay""histoire gay gratuit""histoire gay sauna""sauna california""histoire gay arabe""beau goss nu""histoire gay x""blog histoires gay""photo homme nu amateur""histoires de baise"cyrillo.com"histoires cyrillo""double anal gay""histoire de grosse bite""recit gay internat""cyrillo histoire gay""gay chaud""puceau gay"cyrillo.biz"histoire de mec gay""recit gay routier""histoire gay gratuites""liam qui suce""histoire gay cirillo""cirillo gay""histoires gays gratuites""je suce mon frere"