NEWS :

31/5

ob5.ru : foire aux questions
48 réponses
à tes questions !

10 JUIN

171 histoires
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

L’apprenti du cousin

Dans les années soixante ma mère, encore adolescente a quitté sa ville de naissance, au bord de la manche, pour rejoindre la capitale de région. Elle y a rencontré mon père et c’est comme ça que je suis arrivé. Vivre loin de sa famille n’a pas été simple pour ma mère et très régulièrement nous nous rendions chez mes oncles et tantes. Elle était la petite dernière et mes cousins étaient tous plus âgés que moi, presque aussi âgés que ma mère. Les relations avec mes cousins furent particulières, très importantes et leurs enfants ont été mes partenaires de jeux d’enfants. J’ai grandi, ma sexualité s’est affirmée et j’étais assez gêné des sempiternelles questions sur mes petites copines. Mais heureusement pour moi un de mes cousins a rapidement deviné et nous sommes devenus complices. Mon homosexualité ne lui posait pas de problème, et nous n’en parlions que rarement. Souvent il voulait savoir si on ne me cherchait pas trop d’ennuis. Je ne lui ai jamais dit que le collège a été pour moi un enfer, que trop souvent je me suis fait insulter de tapette et de pd … Ça forge le caractère et malgré tout l’amour que mon cousin me portait je ne vois pas comment il aurait pu m’aider pour faire taire ces sales types.

Je passais régulièrement mes vacances dans ma famille au bord de la mer pour respirer le grand air et avoir des enfants de mon âge pour passer mes journées. Même en vieillissant j’ai continué d’y aller pour voir mes cousins et petits cousins, c’était très rassurant pour moi d’évoluer dans un monde que je connaissais très bien et j’avoue que j’étais content de mettre mes pas dans ceux de ma mère. Un jour au cours de mes vacances de printemps, j’avais alors 15 ans bientôt 16, je suis passé voir mon cousin, qui avait une petite entreprise de chauffagiste. Comme d’habitude j’entre je l’embrasse sur les joues et je commence à lui raconter mes derniers jours à traîner en ville. Je suis toujours bien avec lui, je m’échappe de ma carapace l’espace d’un instant pour être moi, un adolescent plein de doutes et d’incertitudes avec un cœur d’artichaut. A un moment un jeune homme fait son apparition, il apporte des papiers à signer et après un petit signe de tête à mon égard il quitte la pièce. Mon cousin me regarde avec un grand sourire et me dit que nous sommes faits pour nous entendre son apprenti et moi en me faisant un clin d’œil. Je ne comprends pas tout de suite ce qu’il veut dire et il part d’un fou rire qui me fait rougir jusqu’à la racine des cheveux. Je le quitte en repensant à la vision fugace de cet apprenti, je n’ai pas eu beaucoup de temps pour bien le regarder, mais ma curiosité est en alerte. Malheureusement je rentre chez mes parents le lendemain soir. La préparation du retour et l’angoisse de repartir seul en train me font oublier l’apprenti de mon cousin.

Quelques semaines plus tard me revoilà en famille à l’occasion du mariage d’une de mes cousines. Je retrouve mon cousin qui me dit avec un très léger sourire que son apprenti est lui aussi invité. Je suis tout de suite en alerte et je finis par le voir seul dans un coin de la salle. Je fonce littéralement sur lui. J’en profite pour bien le regarder pendant que lui semble perdu dans ses pensées. A peine plus grand que moi, les cheveux frisés châtains, il doit avoir deux ou trois ans de plus que moi. Je me lance malgré ma timidité maladive, je lui dis bonjour, il se tourne vers moi et me réponds avec un très joli sourire. Il me demande si je ne serais pas le cousin de son patron qu’il avait croisé le mois dernier ? Apparemment, bien que rien ne puisse me laisser le croire, il avait pris le temps de me regarder la dernière fois. Là commence une discussion à bâtons rompus, on sympathise pendant le repas. Quand le repas se termine et que les tables sont poussées pour que les gens puissent danser, il me propose d’aller faire un tour dehors. Moi ravi d’échapper à l’ambiance mariage festif, je le suis tout en me rappelant ce que mon cousin m’avait dit. Nous avons marché dans le parc tout en parlant et sa main a attrapé la mienne, il me l’a tenue tout en continuant de parler. Puis il s’est tu et nous nous sommes rapprochés l’un de l’autre, j’ai senti ses lèvres se poser sur les miennes, d’abord très doucement puis j’ai échangé mon premier baiser avec le garçon que je trouvais le plus beau et le plus gentil. Je suis totalement tombé amoureux ce jour-là, lui aussi je pense. Allongés dans l’herbe, à moitié déshabillés, nous contemplions les étoiles, collés l’un à l’autre. C’était le début de ma première histoire d’amour.

La distance, mes études et son travail ne nous ont pas permis de nous voir aussi souvent que nous l’aurions voulu et à l’époque pas d’internet ni de téléphone portable. Nous nous sommes revus très discrètement car nos familles respectives n’étaient au courant de rien et lui comme moi nous craignions la réaction de nos parents et aussi surtout pour lui de sales types de son quartier. Une année passe ainsi, mon bac en poche je pars à l’université, j’ai un petit boulot qui me permet de prendre un studio. Je passe mon permis et mon père me trouve une petite voiture qui m’a permit de faire des allers et retours pour le rejoindre plus souvent. Il a lui aussi réussi à se trouver une voiture et nous avons réussi à nous construire une petite vie sympa. On se voit de plus en plus souvent, il dort chez moi plusieurs fois par semaine. Quand nous ne sommes pas ensemble on s’appelle à longueur de journée. On s’aime davantage chaque jour et on commence chacun à réfléchir à faire notre coming-out auprès de nos familles pour pouvoir vivre enfin pleinement notre amour.

Pour valider mon année je dois faire un stage à l’étranger de 15 jours, ce n’est pas de gaîté de cœur que je m’apprête à partir mais je suis obligé de passer par là. Nous nous mettons d’accord pour que tout soit clair à mon retour. Nous avons prévu de parler à nos parents et lui doit aussi trouver un job à côté de chez moi pour cela puisse devenir chez nous. La nuit qui a précédé mon départ fut une nuit de folie, nous nous sommes aimés, nous nous sommes déchaînés, je voulais garder son odeur sur ma peau, avoir le goût de ses lèvres, la douceur de ses cheveux … Je ne voulais pas le laisser. Il est parti de l'appartement avant moi, pendant les 15 jours, il allait préparer le terrain, faire le tri de ses affaires et rendre son studio. Tout ça parce qu’il savait que j’étais prêt à foutre en l’air mon année pour ne pas le laisser.

J’ai pris le train et me voilà à Londres pour 15 jours. Le job n’est pas compliqué mais je m’ennuie énormément de lui. On s’appelle tous les soirs, à ce rythme-là je n’aurai bientôt plus d’argent. Il me manque et lui se morfond. Deux jours avant mon retour plus de nouvelles, pas d’appel et il est injoignable. Je suis hyper inquiet. Je l’appelle toutes les heures je laisse des messages désespérés. Dès mon retour je le cherche, pas de messages au studio, pas d’appels, je ne comprends pas. Je me décide à appeler mon cousin et c’est là que j’apprends qu’il a été pris à partie par des mecs de son quartier qui l’ont insulté, humilié et qui ont commencé lui chercher des ennuis. En tentant de leur échapper il a été bousculé par un des types et sa tête est allée heurter un rebord de trottoir. Il n’est pas mort sur le coup et les types ne se sont plus souciés de lui, ils l’on laissé mourir seul. Je n’entends plus mon cousin, je suis effondré j’ai l’impression que mon cœur vient d’exploser. J’ai tout à la fois envie de pleurer, de vomir, de mourir. Je ne sors pas de chez moi pendant trois jours. Je reste couché à pleurer le nez dans ses tee-shirts, j’ai éparpillé sur le sol toutes nos photos. Mes parents inquiets de ne pas avoir de mes nouvelles finissent par venir chez moi. Ils comprennent alors que ma relation avec lui était bien plus qu’une simple amitié. Ils ne me jugent pas, et tentent tant bien que mal de me redonner goût à la vie.

J’ai échoué mon année, je n’ai plus goût à rien. Celui que j’aimais a disparu, il a été incinéré, ses cendres répandues sur une plage où il aimait venir se reposer. Ma vie a explosé en plein vol.

Porphyrogenete

Autres histoires de l'auteur : Mes vacances dans le sudÀ 20 ans | L’apprenti du cousin | Un week-end comme les autres

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

42 HISTOIRES DE JUIN

Les nouvelles | 23

Wc gare Montparnasse Loic.1972
La gynécologie pour homme Duguesclin
Un début à tout | 1 kureman76
Un début à tout | 2 kureman76
Pêche familiale & traditions | 1 Xavier
Pêche familiale & traditions | 2 Xavier
Sam donne des cours de math Mectimide
L’apprenti du cousin Porphyrogenete
Un week-end | 1 Porphyrogenete
Un week-end | 2 Porphyrogenete
À 20 ans Porphyrogenete
Dépucelé par le Couz Mat-la-bite
Mon père et moi Arthur34
Mon homme, mon mâle Jeunemetis
Mon beau judoka Fahid
Le beau marin LE7
Lidl et tu n’es plus seul LE7
Voyeur LE7
Daddy charmant LE7
Aire de repos suisse LE7
Soirée de ouf LE7
Sauna chaud et Daddy vénère LE7
En vacances avec mon pote LE7

Les suites | 7

Auto-stoppeur résigné | 2 Gabriel
Soumission & Domination | 568 Jardinier
Soumission & Domination | 569 Jardinier
Soumission & Domination | 570 Jardinier
Soumission & Domination | 571 Jardinier
Confinement avec papa | 3 Chris.77
La rébellion | 9 Sylvainerotic

Les séries | 12

Agriculteur saison 3 | 12 épisodes Amical72
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : lundi 1 juin 2020 à 08:50 |
©2000 ob5.ru.
Retourner en haut

Online porn video at mobile phone


"cyrillo histoire gay""histoire gay plage"cyrillo"premiere partouze""histoire gay gratuites"zobapapa"histoire de sexe entre mec""hds gay"cyrillo.biz"actif soumis gay""fils encule sa mere""histoire esclave gay""histoires travestis""histoire gay meilleur ami""baise au resto""bbk gay""histoires gay cyrillo""histoire gay poilu""mecs en rut""recit gay soumis"cyrillo.com"cyrillo gay""cyrillo gay""minet travesti""histoire gay cyrillo""recit erotique travesti""histoire gay cyrillo""histoire gay première fois""les histoires de cyrillo""histoires de zoophilie""soumis cocu""cyrillo dial""histoire gay hetero""papa me baise""histoires gays gratuites""plage naturiste gay""histoire zoophile""depucelage gay""histoire gay militaire""vide moi les couilles""zonedial com""histoire gay plage""mon cul gay""gay encule son chien""blog histoire gay""cirillo gay""histoire sex gay""gay cyrillo""vestiaire gay""gay lope""il la sodomise de force""histoire gay soumission""recit cyrillo""histoire gay sm""histoires cyrillo""récit érotique gay""jockstrap gay""photo gay gratuite""histoires gay porno""histoire erotique gay""pute a jus gay"pompeur.com"blog gay francais""histoires x gay"gaygratuit"histoires gays""sodo gay""gay matures""récit érotique gay""sperme gay""histoire ado gay"ciryllo"site lieux de drague""travesti enculé""recits erotiques gay""histoire gay frere""recit gay cyrillo""blog de cyrillo""initiation gay""histoire gay soumission""recit cyrillo""recit gay sex""histoire gay pute""histoire gay poilu""histoire gay internat"cyrillo.biz"cyrillo photo""histoire gay prof""video gay routier""atlantide sauna paris paris""baise entre cousins""actif soumi""gay wc"bondagemoi"histoires de cul gay""histoire gay cyrillo""actif soumi"