NEWS :

15 août

ob5.ru : foire aux questions
53 réponses
à tes questions !

27 août

160 histoires
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Premier épisodeÉpisode précédent

L’ange de la comptabilité

Chapitre 10

Depuis l’incident avec Alexandre, je me suis tenu à carreau. Je n’ai pas cherché à le revoir au boulot, à savoir ce qui s’est vraiment passé cette nuit là. Je ne lui ai rien demandé à propos du manoir dans lequel on était, de ces gens masqués avec des tatouages à la hanche. Je faisais tout mon possible pour agir comme si de rien était. Mais comment faire comme si rien ne s’était passé quand je ressens une douleur au cul à chaque fois que je m’assois ou quand je vais au toilette.

Cette soirée a suffit pour calmer mes ardeurs. Je ne sors plus les soirs avec les copains, j’ai rompu tout contact avec Adrian, je ne fais même plus l’amour avec Daphney, je suis même allé me faire dépister. Ma vie se résumait au boulot et à la maison. Daphney a trouvé bizarre que je passe tout ce temps à la maison, mais elle n’a pas creusé trop heureuse que je passe beaucoup plus de temps avec Nathan.

Au boulot, je ne cherchais plus à aborder Gabriel. Mais j’avais quand même remarqué qu’il y avait quelque chose de changer dans son attitude. Il ne parlait plus à Alexandre; la rumeur disait même que ce dernier l’aurait harcelé.

***

Trois semaines s’étaient écoulées depuis ma fameuse soirée orgiaque. Trois semaines que je restais cloîtré chez moi après le boulot. Certains collègues et amis se sont renseignés pour savoir ce que j’avais. Je les ai tous rassurés avec de fausses excuses.

Un après midi, ayant le sentiment de me sentir étouffée dans ma propre maison, je me suis décidé à faire une promenade dans le quartier. Me foutant pas mal des nuages gris qui menaçaient, je n’ai pas pris de parapluie. Lorsque les premières gouttes me tombèrent dessus je n’ai pas reculé et quelques minutes après mes pas m’ont mené devant l’immeuble de Gabriel.

Quand il ouvrit la porte, il fut surpris de me voir tout trempé. Il me fit rentrer en me tirant par le bras, puis disparu dans sa chambre. J’étais resté debout dans un coin, d’une part je ne voulais pas mettre de l’eau partout, d’autre part je ne savais pas trop que faire. J’ai regardé autour de moi, aucun signe de la présence de Lorenzo.

Gabriel revint avec des serviettes. Me voyant debout san bouger, il me fit assoir sur son canapé et entreprit lui même de me sécher les cheveux. Je l’ai laissé faire. Il portait un peignoir et ses cheveux étaient mouillés, il devait donc prendre sa douche avant que je ne vienne. Il m’a engueulé sur le fait que je puisse tomber malade. Je n’ai pas répondu. Je l‘écoutais d’une oreille distraite. Il remarqua que j’étais ailleurs puis plongea ses yeux dans les miens.

«Bastien, tout va bien?»

Je n’ai pas répondu, mon regard s’est embrouillé et j’ai senti un liquide chaud coulé sur mes joues. Je pleurais. J’ai déposé ma tête sur les épaules de mon ange tandis que je pleurais franchement toutes les larmes de mon corps. Nous sommes restés ainsi quelques minutes le temps que je me ressaisisse. Gabriel m’a pris dans ses bras pendant tout ce temps et s’est contenté de me bercer. Quand le calme fut revenu, il se leva :

- Je vais faire du chocolat pour que tu te réchauffes
- Attends ...

Je l’avais retenu par le poignet. Mes doigts glissaient maintenant jusqu’à ses doigts qui s’entrelacèrent.

- ... je veux que ce soit toi qui me réchauffe.

Je me suis rapproché de lui et colla mes lèvres au siennes. Ce fut un baiser doux.

- Bastien... je ne pense pas qu’il faut ...

Je fis fi de ses paroles et je l’embrassai à nouveau. Cette fois-ci le baiser dura plus longtemps et je le senti me le rendre. Il le voulait aussi. Mes doigts se glissèrent sous son peignoir à la recherche de sa peau nu que je caressais. Il tremblait sous mes doigts. Et tout en m’embrassant il noua ses bras autour de mon cou.

Je me détachai doucement de lui, d’un geste habile, je fis tomber son peignoir. Son corps nu se dévoila magnifiquement sous mes yeux. Et tandis que nous nous regardions, j’ai enlevé un à un mes habits mouillés les jetant sur le sol. Nous nous sommes retrouvés totalement nus, face à face, nos poitrines de soulevant et descendant rythme de nos respirations fortes. Nous nous affrontons du regard comme comme deux animaux sauvages avant une bataille.

Ce fut Gabriel qui se jeta sur moi. Nous nous mangions mutuellement la bouche comme des affamés. Je l’allongeai sur le canapé. Mes lèvres quittèrent sa bouche pour rejoindre son cou. Je le connaissais sensible à cet endroit. Je m’emparai à présent de ses seins que je suçais l’un après l’autre. Ses tétons dressés étaient dures sous ma langue, je les agaçais parfois en mordillant. Gabriel à présent gémissait fortement. Je me glissai le long de son ventre pour atterrir sur son pubis rasé que je couvrais de baiser. Je levai les yeux vers lui comme pour lui demander sa permission. De ses deux mains, Gabriel glissa ma tête vers son sexe que j’engloutis d’un coup.

Si la dernière fois que je l’avais en bouche je n’avais pas donné du plaisir à Gabriel, mes nombreuses pratiques avec Adrian ont changé la donne. Mes compétences en fellation se sont nettement améliorées. Le corps de Gabriel se tortillait sous mes coups de langue. Je lui léchai la hampe et pris ses deux petites boules en bouches. Gabriel ne retenait plus sa voix et ses gémissements remplissaient toute la pièce. J’ai relevé ses deux jambes et voilà que m’apparaît son anus tout rose, tout propre. J’enfoui mon visage entre ses deux lobes charnues et je léchai, lapai, salivai sur sa rosette qui s’ouvrait légèrement. Je le doigtait, tout en le faisant, je faisais des mouvements circulaires pour le dilater.

Je n’en pouvais plus. Je me suis redressé et ai déposé ma queue à l’entrée de son cul. D’un leger mouvement de rein, je suis entré en lui, arrachant au passage un cri d’étonnement. J’ai lentement progressé en lui jusqu’à atteindre le fond. C’était chaux, doux, comme si son cul était fait pour ma queue. Une fois habitué à ma présence en lui, je commence mes va-et-vient. Son regard s’illuminait à chaque fois que mon membre frôlait sa prostate. Ses mains flattaient mon dos et mes fesses, il exerçait de temps en temps une pression sur mon fessier m’indiquant qu’il voulait que j’aille plus profondément ou pour que j’aille plus vite. Mais moi, je voulais lui faire l’amour, lui faire profiter de toute la tendresse de mes gestes. Mais Gabriel l’entendait autrement ...

Gabriel se releva. Il étendit son peignoir sur le sol et m’y fit asseoir. Il vint se placer à califourchon au-dessus de moi, me donnant face. D’une main il prenait appui sur moi, de l’autre il dirigea mon gland contre son anus. D’un geste brusque, il se laissa tomber, s’empalant sur mon membre bien dur jusqu’à ce que ses fesses frappent contre mes couilles. Gabriel contrôlait maintenant la situation, montant et descendant sur mon chibre tout en contractant son sphincter me massant ainsi la queue. Sa petite bite me frappait fortement les abdos à chaque descente. Nous étions maintenant deux à gémir. Il m’entoura fortement de ses bras comme s’il voulait que nos corps ne fassent qu’un. Nos coeurs cognaient l’un contre l’autre, nos torses se frottaient. Sa queue était emprisonnée contre nos deux ventre, lubrifiée par la mouille et nos sueur.

Le plaisir montait de manière exponentielle. Je pouvais sentir son corps fébrile le ressentir lui aussi. Nos mouvements se faisait plus brusques, plus maladroits et pourtant nous ne nous arrêtions pas. Je sentis ses ongles s’enfoncer dans mon dos tandis que son cul se resserrait sur mon sexe. Je le chavirai sur le dos et sauvagement je m’enfonçais en lui. Nous ne nous sommes pas détachés, ses jambes étaient fortement nouées autour de ma taille. Ce fut ensuite l’extase! Je lui ai enfoncé toute ma bite d’un coup sec et j’ai bloqué. J’ai joui comme jamais, déversant tout le jus de mes couilles dans les entrailles de Gabriel. J’ai joui dans un cri rauque que je ne me connaissais pas.

Épuisés, mon corps tremblait. J’ai dû déposé ma tête dans le creux de son épaule humant son odeur; une odeur de savon, de sueur et de sexe. Gabriel n’avait pas desserré son étreinte. Collés l’un contre l’autre nous reprenions notre souffle. Lentement les battements de son cœur décèlerait pour revenir à son rythme normal. Nous sommes restés ainsi pendant plusieurs minutes, mais la crampe guettait nos muscles endoloris. Je me détachai lentement de lui, craignant briser la magie du moment. La flamme du désir dansait toujours dans ses yeux. Un liquide visqueux baignait nos ventre. Je me suis penché doucement sur lui et me suis emparé de ses lèvres.

***

Nous étions couchés en cuillère à même le sol, donnant face à la baie vitrée d’où nous regardions la pluie baignée la ville tandis que l’obscurité engloutissait tout. Nous avons refait en deux fois l’amour et à chaque fois j’avais éjaculé en lui.

Je caressais ses courbes, de ses épaules jusqu’à sa hanche. Il était en tout point magnifique. Je rapprochai mon visage de ses boucles blondes, je me frayai un passage jusqu’à ses oreilles et je lui ai sursuré:

- Je t’aime Gabriel.

Il se retourna lentement. Face à face, il me caressa la joue puis m’embrassa tendrement.

- Non, dit-il. Tu ne m’aimes pas Bastien. Tu ne me connais même pas. Tu aimes l’idée que tu as de moi
- Mais ...

Il posa ses doigts sur ma bouche, m’imposant le silence.

- Tu crois me connaître mais ce n’est pas le cas. C’est vrai que le courant passe bien entre nous; et le sexe avec toi est ... divin! Mais il faut regarder la vérité en face, tu as une femme et un enfant qui t’attendent chez toi. Tu ne peux pas bâtir ton foyer sur un secret.
- Si tu veux je laisse Daphney pour toi!
- Non Bastien. Tu ne comprends pas.

Il se redressa et me fixa d’un air grave. Je sentais beaucoup d’émotion dans sa voix et une larme perlait le coin de son œil.

- Ce n’est pas quelque chose que tu dois faire pour moi Bastien. C’est quelque chose que tu dois faire pour toi. Et quand bien même tu quitterais Daphney, on ne pourra pas être ensemble.

Il prit une pause, tourna la tête vers la vitre. Je me suis relevé à mon tour et posai pa tête sur son épaule. Ses doigts vinrent caresser mes cheveux. Quand je levai ma tête il me regardait tendrement. Je le pris dans mes bras. Nous sommes restés un long moment nus dans les bras de l’autre savourant la chaleur de nos corps.

Puis Gabriel se détacha lentement de moi et souleva sa main gauche. Il y avait un anneau à son annulaire que je n’avais pas remarqué. Mon coeur battait la chamade tandis que mon regard s’embrumait.

- Lorenzo m’a demandé de l’épouser ...

Je pris son visage en coupe plongeant mes yeux dans ses yeux. Nous pleurions tous les deux à présent.

- Est-ce que tu l’aimes? lui demandai-je.
- Lorenzo est un homme bon, gentil et sensible. Il me connait et m’aime comme un fou... je pense qu’il est la première personne pour qui je ressens un sentiment qui se rapproche plus de l’amour...
- Et est-ce que tu m’aimes? Gabriel, est-ce que tu m’aimes?

Gabriel ferma les yeux. Une larme coula sur sa joue pour s’écraser sur le sol

- Je n’en sais rien Bastien... mais ce que je ressens pour toi ne mérite pas que je perde ce que j’ai avec Lorenzo.

Ces paroles me transpercèrent le coeur comme un couteau. La douleur était vive, mais je la comprenais. Je comprenais Gabriel.

- Sois heureux! Lui-souhaitai-je.

Je me penchai une dernière fois sur son visage. Il ne refusa pas mon baiser. Et nos lèvres se soudèrent passionnément pour un dernier adieux.

***

Je repris la route de chez moi à pied. Durant tout le trajet, je me faisais dévisager. Était-ce par ce que mon sourire beat ne correspondait pas avec les larmes qui se séchaient sur mes joues.

Ma dernière conversation avec Gabriel repassait en boucle dans ma tête. Il avait raison : C’est quelque chose que je devais faire pour moi.

C’est pour cela qu’une fois arrivé à la maison, j’ai pris Daphney à part.

« Daphney, il faut qu’on parle!»

[Fin]

Note de l’auteur:

Merci d’avoir lu mon histoire jusqu’à la fin. Il s’agit de mon premier récit et sa rédaction s’est dévoilée bien plus difficile de ce à quoi je m’attendais. J’ai quand même pris beaucoup de plaisir à l’ecrire et j’envisage même une deuxième saison! J’espère vraiment que vous avez apprécié mon récit. Vous me le ferez savoir dans les commentaires.

Petit sondage (a qui cela plairait)
1- Quel a été votre moment préféré?
2- Lequel de ces personnages secondaires vous a plu: Max- Sebastien- Lorenzo- Adrian- Alexandre?

Merci!

PS: Mon récit est une fiction! Le sexe sans préservatif est risqué.

Dej407

Autres histoires de l'auteur : Le visiteur nocturne Daddy’s home !

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

🟢 21 Août | 46

Les nouvelles | 21

Un bon rebeu Jeunemecpassif
Apéro sexe Jeunemecpassif
Au cinéma Tigay62
Maitre Karim et ses amis | 1 Lope75
Mon mec, ce voyeur Sylou69
Médé Romao
Mon homme de ménage Corentin
Leçon de biologie Bioman
Complexe sportif Tim Tim
Première expérience en sauna Summerof67
Mon chéri adoré Bebouille77
Une soirée à l'hôtel Rsexenc
Dans la tente Frank
Le cousin de mon mec Valent1
Pas si hétéro que ça | 1 X_ray
Pas si hétéro que ça | 2 X_ray
Mon « grand frère » Chris.77
Sauna Hammam Léandre
Fantasme d’un hétéro Culrieux
Le professeur d’espagnol Jeremy18
Le mobile home Frank

Les série | 25

Mariage Kabyle | 12 CalinChaud
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12

Flash | 7 Zack
Intro | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7

Hétéro endurant | 6 Seithan
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6, Fin

🟢 Août | 79

Les nouvelles | 21

Battuage milanais Chubbigdick
Être Heureux Candide78
Marre du virtuel... Nables
Ma deuxième pipe Romain Be
Reubeu dominant soft LyesDuSud
Soirée foot Chubbigdick
Amour gay ... Olivier7891
La petite annonce Frank
Le come back Femelle
Ma première fois Julien
Un Dieu au sauna Antoine
La frustration Abdon14
Aventure dans un foyer Passif73200
Mon meilleur ami gay A.N.T
Boss des Boss | 1 Chris973
Visite à Orléans Julien
Pas comme les autres | 1 Unknown
Pas comme les autres | 2 Unknown
Le Fils de mes voisins | 1 Porphyrogenete
Le Fils de mes voisins | 2 Porphyrogenete
Mon infirmier Trevis00

Les suites | 3

Soumission & Domination | 579 Jardinier
Fantasmes avec un collègue | 5 Jay
La gynécologie pour homme | 2 Duguesclin

Les séries | 55

L'habitat papa | 7 Jam
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7

Pote hétéro de mon frère | 16 Théo3869
1 | 2| 3 | 45 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16

Retour al Futuro | 5 Jam
1 | 2 | 3 | 4 | 5

Rencontre sur ob5.ru | 4 Sylvainerotic
1 | 2 | 3 | 4

Amour et libertinage | 13 Cali
12345678910111213

L’ange de la comptabilité | 10 Dej407
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : mardi 14 juillet 2020 à 09:09 |
©2000 ob5.ru.
Retourner en haut


"histoire de sex gay""j'aime me faire enculer""premiere sodomie homme""blog gay naturiste""cyrillo histoires gay""histoires porno""potes de branle""histoire gay crade""gay master nantes""histoire gay cyrillo""porno gay pere et fils""histoire soumis gay""histoire gay hot""histoire gay papa""histoires gay gratuites""jouir du cul""hds gay""recits erotiques gay"cyrillo.biz"elle suce le livreur""sauna gay lille""cyrillo dial""ma soeur me baise""histoire gay scato""histoire gay cyrillo"bicurieux"erotique gay""plan sm gay"cyrillo.biz"baise dans un sauna""histoire cyrillo""histoire gay pute"cyrillo"action chiche ou vérité""histoire gay hetero""gay foret""premiere branlette""j'ai vu mon fils bander""lascar gay"cyrillobiz"histoire erotique gay""histoires gay gratuites""recits sm gay""histoire erotique gay""premiere sodomie gay""récits pornos"bicurieux"recits zoophile""histoires de gays""esclave sexuel gay""le site de cyrillo""dressage de lope""branlette entre copains""pute a jus""histoires scato""erotique gay""histoire de salope"cyrillo.biz"enculé a sec""1ere sodomie gay""histoire sodomie""cyrillo dial""trois bites dans le cul""histoire inceste gay""histoire travesti soumis""blog histoire gay""histoire gay cousin""recit sodomie""récits porno""première sodo""recit gay reel""recits de travestis""recit gay premiere fois""histoire gay sexe""histoire gay bdsm""blog histoires gay""tournante gay""gay soumi""soumission extreme""gai eros""cyrillo 2018""histoire gay cyrillo""sexshop gay paris""masseur gay""pute à jus"