NEWS :

15 août

ob5.ru : foire aux questions
53 réponses
à tes questions !

27 août

160 histoires
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Premier épisode | Épisode précédent

Anomalie de mère nature

Chapitre 6

Désolé pour ce retard mais je vous avais promis de vous décrire quelques interludes, plutôt rares tellement j’étais fou de Lui, que j’ai vécus avant d’avoir pu être la « femme » fidèle et exclusive de François, mon cousin adoré et vénéré…

Même si la décision prise ensemble qu’il fonde une famille était la plus sensée, elle me fendait le cœur. J’étais tellement fou de lui, que j’avais du mal à supporter qu’une autre personne que moi puisse caresser, embrasser, profiter de son corps et de son sexe tant adulés.

François était réaliste aussi, et même s’il connaissait ma passion pour lui, il savait aussi que mon besoin sexuel était très fort, sans doute du fait de ma particularité.

Il me laissait libre de m’adonner de temps en temps à des plaisirs pour satisfaire mes sens avec d’autres que lui, convaincu, à juste titre, que mon cœur et mon âme n’appartenait qu’à lui seul.

Je me suis donc jeté à fond dans mes études, dans les 3 langues, donnant pas mal de cours particuliers, à la fois pour me perfectionner, mais aussi dans le but de me constituer un pactole pour mes voyages linguistiques, mon ordinaire, très simple était assuré par ma famille.
Fin de première année de LEA en 1979, et mon choix s’est porté vers l’Allemagne pour 4 semaines, en immersion totale chez l’habitant, en relation avec ma Fac.

Berlin… Ouest, bien sûr.

Je passe les détails sur la famille charmante qui m’a accueilli, partageant leur quotidien, mais aussi respectant mon envie de me retrouver souvent seul, aussi bien pour des passages à Check Point Charlie pour quelques heures à l’Est, que pour des déambulations au Kudamm ou ailleurs, et mes nombreuses heures à la Bibliothèque Centrale de la Ville.

J’aimais parler avec des gens de rencontre, de tout et de rien, et souvent, au vu de mon physique et de ma maîtrise de la langue sans accent, beaucoup restaient interloqués lorsque je leur avouais être français.
C’est lors d’un de mes après-midi en ville, qu’un peu fatigué et affamé, je me suis posé en terrasse d’un salon de thé un peu à l’écart du brouhaha, contemplant distraitement les passants déambuler devant mes yeux en songeant à mes visites touristiques du lendemain, Sans Soucis à Potsdam avait ma préférence.

Soudain…. Le Choc… !!!

Un monstre de virilité devant moi, comme je les appréciais tant… (Je peux pas dire aimer… Réservé à François…) Il me faisait penser à Youssef, mon merveilleux Touareg du foyer niçois, encore plus grand et mince, d’environ 30 ans, barbe rasée de près mais hyper drue et très noire, des poils de partout, avec un bosse vraiment indécente dans son pantalon, descendant jusqu’à sa cuisse.

Il déambulait tranquillement, et m’a remarqué subitement. Ce n’était pas très difficile, je le regardais comme Jim Carrey dans « The Mask »… Il a continué, puis est revenu sur ses pas, dardant ses yeux sur moi, avançant encore et revenant. Ce salaud m’allumait à mort, mais nous étions en 1979 à Berlin.

Au moment où j’ai cru qu’il allait partir, il s’est approché de moi, et comme par chance, comme la terrasse était pleine et que j’étais seul à ma table, il m’a demandé s’il pouvait s’assoir pour prendre un thé à mes côtés, vu le peu de place, si cela ne me dérangeait pas bien sûr.

J’étais aux anges… Je n’avais pas fait l’amour depuis plus de trois mois, lors d’une nuit torride avec François, et ma chatte me démangeait furieusement, malgré mes masturbations multi quotidiennes.

Nous nous sommes présentés, Marc, Mehmet, Turc vivant en Allemagne depuis un peu plus de trois ans, et le dialogue entre nous deux s’est rapidement instauré, même s’il hésitait souvent sur les mots ainsi que sur cette horrible syntaxe et les non moins horribles déclinaisons allemandes.

Une franche sympathie s’est instaurée et je le sentais se rapprocher davantage de moi, collant sa jambe à la mienne, posant souvent ma main sur la sienne et sur ses bras velus, ma chatte s’humidifiait, protégée par ma coque, de par ses gestes de plus en plus sensuels.

« Il me faudrait un ami comme toi, Mark, jeune allemand doué, pour me donner des cours et m’améliorer dans ta langue. Avec ta douceur et ta maîtrise, je ferais des grands progrès, et je boirais tes paroles sorties de ta si belle bouche. »

Gonflé le mec… Je suis resté sans voix d’entendre ses mots et je suis parti d’un énorme éclat de rire qui l’a tellement surpris, qu’il s’apprêtait à partir, craignant m’avoir choqué de par son audace, même si mes regards avides et significatifs envers lui l’avaient bien encouragé…
Une fois debout, je l’ai retenu avec mon plus grand sourire, non sans remarquer que son entrejambe présentait une bosse beaucoup plus volumineuse que lorsqu’il s’était assis à mes côtés.

« Mehmet, d’abord, je ne suis pas Mark avec un K, mais Marc, avec un C., je ne suis pas allemand, mais français, étudiant en littérature germanique. »

A lui de rester pantois, mais il s’est vite ressaisi…

« Tu ne voudrais pas me donner ton premier cours chez moi ? J’habite pas loin avec mon frère, il n’est pas là pendant 2 jours, en déplacement au Nord »

Il était encore tôt, je n’avais rien prévu de précis, et je n’allais pas lâcher ce symbole de virilité, même si je culpabilisais au fond de moi, j’allais tromper mon François vénéré pour la première fois et je craignais quand même sa réaction.

« Volontiers Mehmet, mais tu risques d’avoir une surprise, une très très grosse surprise et sache que je ne t’en voudrais pas si tu me demandes de partir après ça »

Je l’ai suivi jusqu’à son appartement, pas très loin effectivement, et le seuil à peine franchi, il s’est jeté sur moi, m’embrassant de partout, me caressant de haut en bas, mes mains se sont rapidement jetées sur sa chemise pour l’ôter et parcourir son torse hyper velu, exsudant cette terrible odeur de mâle brun. (Vous savez tous qu’elle me fait chavirer… !!!)
Ce qui devait arriver arriva, ses doigts entre mes cuisses ont écarté ma coque, mettant à nu ma fente. Il s’attendait à une bite, et il a trouvé une chatte… Humide de désir.

Tétanisé pendant quelques secondes par sa découverte, ses doigts sont allés fouiller au plus profond possible mon orifice, tandis que je sentais son membre, incrusté sur mon ventre, prendre de plus en plus d’ampleur.

Il m’a dénudé très vite, pour contempler mon corps, pensant avoir à faire à un « travelo » et a très vite constaté que cela n’était pas le cas, laissant pour plus tard les explications.
Il m’a porté illico jusqu’à sa chambre, m’a allongé sur son lit et ses vêtements ont valsé en un tournemain. Son sexe, entouré d’une énorme broussaille de poils pointait jusqu’à son nombril, le dépassant même, un peu moins long que celui de mon François adoré, mais tout aussi large.

Il était tellement excité, qu’après avoir frotté son gland sur mes lèvres vaginales pendant quelques secondes, il s’est enfoncé d’un coup, me perforant en entier, de son pieu lubrifié par mes sécrétions jusqu’à la possession totale. Ce n’était pas l’homme de ma vie, certes, mais j’en avais tellement besoin. Je me suis promis de l’avouer à François, mais je savais qu’il allait être heureux lui aussi, que j’ai pu prendre du plaisir sans lui, conscients, tous les deux, que cela était encore impossible pour le moment.

J’ai joui…. Encore et encore… Sous les coups de butoir du sexe de Mehmet, qui m’a pris et repris, plusieurs fois, se déversant en moi à grands jets, comme un affamé de sexe qu’il était, perforant même mon petit anneau qui s’est offert à lui sans résistance.

Une fois notre plaisir assouvi, je lui ai expliqué mon « Anomalie », mon souhait de conserver mon corps d’homme mais mon sexe de femme. Ce n’était pas très facile pour lui de tout comprendre, mais il m’a avoué qu’après la surprise passée, il adorait ça. C’est sûr qu’il ne pouvait pas imaginer une telle « Anomalie »…

Repus, en début de soirée, nous étions quand même affamés et Mehmet a voulu m’inviter dans un restaurant turc pas très loin de chez lui, en me demandant de rester avec lui pour la nuit.

Je me sentais tellement comblé, que je ne me voyais pas lui refuser ça, d’autant plus que j’avais encore trop envie de profiter de ce mâle hyper puissant. Arrêt à la cabine téléphonique en bas de chez lui, j’ai appelé ma famille d’accueil pour les prévenir que je ne rentrerai pas ce soir, que je restais chez des copains rencontrés à la bibliothèque. J’avais toujours été très sérieux avec eux, et donc, il ne se sont pas inquiétés, me remerciant de les avoir prévenus, ce qui était la moindre des politesses.

Après ce super repas partagé avec Mehmet et ses amis, apparence masculine reprise avec ma coque, nous nous sommes un peu promenés sur le Kudamm, proches mais sans plus… (1979 oblige) mais je voyais le désir pétiller dans ses yeux.

« On rentre….  J’en peux plus… Trop envie de toi Marc…. Encore et encore… »

(Bien sûr, tous ces dialogues étaient en allemand, mais je me vois mal vous les écrire tels quels, même si quelques mots m’échappent parfois)

Merci de bien vouloir m’encourager à vous révéler la suite de mon séjour berlinois…

CalinChaud

Autres histoires de l'auteur : Nos Belle PyrénéesNouvel oncle | France rurale | Anomalie de mère nature | L’Algérie | Fratrie " de Wintzt " | Je suis Kike, un Lion/Lionne | Croisière | Hors Norme | Prison | Beau-Père | Londres | Christian | Précision | Éveil tardif | RER magique | MarocAliNice

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

🟢 21 Août | 46

Les nouvelles | 21

Un bon rebeu Jeunemecpassif
Apéro sexe Jeunemecpassif
Au cinéma Tigay62
Maitre Karim et ses amis | 1 Lope75
Mon mec, ce voyeur Sylou69
Médé Romao
Mon homme de ménage Corentin
Leçon de biologie Bioman
Complexe sportif Tim Tim
Première expérience en sauna Summerof67
Mon chéri adoré Bebouille77
Une soirée à l'hôtel Rsexenc
Dans la tente Frank
Le cousin de mon mec Valent1
Pas si hétéro que ça | 1 X_ray
Pas si hétéro que ça | 2 X_ray
Mon « grand frère » Chris.77
Sauna Hammam Léandre
Fantasme d’un hétéro Culrieux
Le professeur d’espagnol Jeremy18
Le mobile home Frank

Les série | 25

Mariage Kabyle | 12 CalinChaud
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12

Flash | 7 Zack
Intro | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7

Hétéro endurant | 6 Seithan
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6, Fin

🟢 Août | 79

Les nouvelles | 21

Battuage milanais Chubbigdick
Être Heureux Candide78
Marre du virtuel... Nables
Ma deuxième pipe Romain Be
Reubeu dominant soft LyesDuSud
Soirée foot Chubbigdick
Amour gay ... Olivier7891
La petite annonce Frank
Le come back Femelle
Ma première fois Julien
Un Dieu au sauna Antoine
La frustration Abdon14
Aventure dans un foyer Passif73200
Mon meilleur ami gay A.N.T
Boss des Boss | 1 Chris973
Visite à Orléans Julien
Pas comme les autres | 1 Unknown
Pas comme les autres | 2 Unknown
Le Fils de mes voisins | 1 Porphyrogenete
Le Fils de mes voisins | 2 Porphyrogenete
Mon infirmier Trevis00

Les suites | 3

Soumission & Domination | 579 Jardinier
Fantasmes avec un collègue | 5 Jay
La gynécologie pour homme | 2 Duguesclin

Les séries | 55

L'habitat papa | 7 Jam
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7

Pote hétéro de mon frère | 16 Théo3869
1 | 2| 3 | 45 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16

Retour al Futuro | 5 Jam
1 | 2 | 3 | 4 | 5

Rencontre sur ob5.ru | 4 Sylvainerotic
1 | 2 | 3 | 4

Amour et libertinage | 13 Cali
12345678910111213

L’ange de la comptabilité | 10 Dej407
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : mercredi 1 avril 2020 à 14:35 |
©2000 ob5.ru.
Retourner en haut


"gay cyrillo"cyrilli"exhib dans les bois""histoires gays cyrillo""histoire gay scato""histoire gay x""histoire gay cyrillo""recits vicieux""vas y encule moi""premiere sodo gay""photo amateur homme nu""homme mature""histoires gay porno""papa me baise""histoires gays cyrillo""cyrillo dial""gang bang geant"cyrillo.biz"autostoppeur gay""histoire gay amateur""premiere pipe gay""premiere sodomie gay""histoire gay x""branlette piscine""baise au bureau""sex shop lille""histoire inceste mere fils""histoire gay cousin"ciryllo"histoire gay college""cyrillo pcul""blog gay gratuit""histoire fetichiste pieds""blog gay porno""histoire gay cousin"cyrillo.biz"histoire gay vestiaire""première sodo""histoires cyrillo""photo x gay""cyrillo dial""batard gay""sex gay""sperme gay""recit uro""gay toilette""motard gay""récit érotique gay""histoire sex gay""zoophilie cheval gay""histoires de sexe gay"cyrillobiz"gay bouche a jus""cyrillo gay""felation homo"cyrilo"premier sodomie"cyrillo.com"gay ero""wc gay""histoire gay cousin""histoires gay cyrillo""cyrillo gay""massage gay""gay cyrillo""1er sodomie""histoire gay salope""photo amateur gratuit""mec dial""histoires gay cyrillo""histoire de depucelage""recits hds""histoire gay cirillo""histoire routier gay"cyrillogay"baise chaude""covoiturage gay""petit cul serré""depucelage anale"