NEWS :

1er Sept.

ob5.ru : foire aux questions
54 réponses
à tes questions !

163 histoires
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Premier épisodeÉpisode précédent

Baisé par le pote hétéro de mon frère | 3

La journée se déroula, entre des séances de bronzage, des baignades en piscine et plusieurs apéros. Lucas faisait comme si rien ne s’était passé, il arrivait à me taquiner comme toujours, sans rien changer à ses habitudes, ce qui facilitait la mise en place d’une atmosphère détendue. De temps en temps il me fixait du regard en se grattant les couilles, tout en affichant un large sourire. Il lui arrivait même de me glisser à l’oreille « T’es une vraie salope Théo » Cela m’excitait beaucoup, surtout que les quelques verres de vodka de l’après-midi me donnaient déjà chaud, quel beau mâle ce Lucas, je me surprenais à vouloir qu’il me baise, encore et encore.

Le soir, avant de sortir, nous sommes allés prendre une douche, j’espérais qu’il y aurait du monde pour pouvoir partager à nouveau la même pièce que Lucas, sur le trajet qui nous menait aux sanitaires, je ne pouvais m’empêcher de regarder son corps, ses abdos, ses pecs si volumineux, je voulais que ma langue parcoure toute cette montagne de muscle. Nous sommes arrivés sur place, personne, chacun pouvait être seul dans sa cabine, quelle déception, je pus tout de même me branler en pensant à la vision de ce corps merveilleux. Une fois tous sorties des douches, nous sommes retournés dans la même discothèque que la veille. Nous avons pris une bouteille, puis deux, l’alcool montait rapidement et me rendait euphorique, Lucas et Thomas naviguaient de nana en nana pendant que je restais assis sur une banquette en compagnie de Bastien, je les matais, je les regardais chasser.

« Tu ne vas pas danser Bastien ? » lui demandais-je.

« Non je suis fatigué de la journée, ou plutôt de la nuit, je n’ai pas beaucoup dormis alors je préfère me laisser bercer par l’ambiance. »

« J’ai l’impression que personne n’a dormi cette nuit, surtout pas Thomas » Bastien se mit à rire.

« Et toi Théo, tu ne veux pas essayer de ramener une nana au camping ? » Je rougis, je n’en avais pas vraiment envie, je voulais me retrouver seul avec Lucas, je voulais sa queue.

« Pas vraiment, je ne suis pas aussi à l’aise que vous » Répondis-je naturellement « Et puis, je suis célibataire depuis peu, il me faut encore du temps » Ouf ! J’avais trouvé la réponse idéale, Bastien posa sa main sur mon épaule « Tu as raison va » dit-il d’un air compatissant, j’apprécie l’attitude fraternelle de Bastien envers moi « Allez viens ! On va danser », lança-t-il en se levant pour rejoindre la piste, après quelques secondes, je l’ai suivi.

Plus tard dans la soirée, Lucas nous a abandonné pour se rendre chez une belle brune qu’il venait de rencontrer, assez mince, les cheveux lisses tombant un peu en dessous de ses épaules, des yeux noirs avec un rouge à lèvre rouge, elle était vraiment canon. J’étais déçu, je dormirais seul ce soir. Pendant ce temps, Thomas n’avait toujours pas trouvé son bonheur, il décida d’appeler son plan de la veille, celle-ci accepta de le voir. Pour nous laisser dormir en paix, il l’a rejoint directement chez elle. Nous étions seuls avec Bastien, fatigués et bien bourrés suite aux deux bouteilles de vodka, nous avons décidé d’aller nous coucher. Notre retour fut difficile, nous n’arrivions pas à marcher droit, sur le chemin nous nous sommes arrêtés sur un banc pour discuter, et prolonger un peu cette soirée. Bastien était adossé les deux bras contre le haut du banc, la chemise grande ouverte, cela me permettait de voir son torse parfaitement imberbe. Bastien est plutôt beau gosse, grand, élancé, de larges épaules qui surplombent un corps sec mais bien musclé.

« Finalement Théo » me dit Bastien « Je suis content que tu n’aies pas chopé ce soir »

« Ah oui ? Pourquoi' ? »

« Au moins, je ne serais pas le seul à ne pas baiser ce soir » dit-il en rigolant, je me suis moi aussi mis à rire.

« Alors je suis content que toi aussi tu n’aies pas chopé Bastien » répondis-je, nous avons continué de nous esclaffer quelques instants.

Bastien se mit à souffler, laissant s’échapper un air de déception, il commença à mettre sa main dans son caleçon pour se toucher

« J’aurais bien baisé moi aussi ce soir, ça te gêne si je me branle Théo ? » J’étais surpris de sa question, il était bourré, je ne sais pas si finalement il savait de quoi il parlait, sans réponse de ma part, il continua « C’est juste pour éviter d’en mettre partout dans ma chambre ce soir » Je n’avais pas répondu tout de suite, mais en réalité, j’avais vraiment envie de voir comment il était gaulé.

« Vas-y t’inquiète fais toi plaisir » lui dis-je, Bastien ne se fit pas prier, il a ouvert la braguette de son short, puis baissé légèrement son caleçon, il bandait déjà, sa queue est énorme, un bon 22 cm je dirais, elle se libéra de ses entrailles pour se développer sur son torse imberbe, tout comme son pubis. La vue de sa verge me donna une érection, Bastien saisis son membre pour commencer à se branler, lentement pour commencer,  je ne pouvais pas détourner mon regard de sa queue, grosse, longue, droite avec un gland aussi large que la tige.

« Tu peux te faire plaisir Théo si tu veux, ça fait vraiment du bien », me dit-il en continuant ses mouvements

« Euh, je sais pas Bastien, je suis pas comme vous moi » Bastien sourit

« Tu t’es jamais branlé avec tes potes ? »

« Non jamais, vu que j’étais en couple, j’ai surement loupé cette étape, et toi ? » Ma question le gêna, il se grattait la tête d’une main pendant que l’autre continuait de lui donner du plaisir.

« Disons que oui, avec les potes, des fois devant un bon porno, d’autres fois quand l’un de nous perd un gage, c’est bien mieux de se faire branler par une autre main que la sienne » Je pensais à ses paroles, Lucas m’avait donné la même explication, je me demandais s’il s’était branlé mutuellement, ou si Thomas avait lui aussi posé ses mains sur cette énorme membre.

« Tu veux essayer ? » Me demanda-t-il ?

« Euh… je ne sais pas » J’avais terriblement envie de lui dire oui, la vue de cette queue m’excitait terriblement et elle m’avait fait oublier Lucas.

« T’inquiète Théo, je ne suis pas gay, disons que si tu me branles, ça pourra sceller entre nous un pacte d’amitié » dit-il en souriant, son sourire est vraiment charmeur. De mon côté, je ne répondais pas, mon regard ne pouvait quitter la vision de cet énorme membre, Bastien se branlait encore, son gland devenait humide, après quelques instants de silence, je me suis approché de lui.

« Je savais que tu serais mon pote » me dit-il en souriant « Allez vas y, elle est à toi » Il se bascula en arrière pour finalement, sa tête reposait sur la partie supérieure du banc, les bras en arrière croisés derrière elle, ses yeux se dirigeaient vers le ciel, même si ses paupières étaient fermées. Bastien était à côté de moi, les yeux clos, complètement avachi sur le banc, les jambes écartées, m’offrant à son tour sa queue pour son propre plaisir, la vue de son membre sur ton torse m’excitait beaucoup, je voyais son gland reposer sur ses abdos, laissant s’échapper une petite goutte de fluide.

Je pris sa queue en main, quel beau morceau, à côté la mienne est vraiment ridicule « Elle est vraiment gosse » lui dis-je, Bastien sourit.

« Chuuuutttt, branle-moi stp, et ne parle pas » Je m’exécutât, je commençai en silence les vas et viens avec ma main gauche, c’est celle des deux qui était la plus proche de sa queue, Bastien avait l’air d’aimer ça, je l’entendais respirer de plus en plus fort. Très vite, j’ai dû utiliser mes 2 mains, j’ai basculé mon corps pour que je puisse m’en occuper confortablement. Plus j’accélérais mes mouvements, plus Bastien aimait ça, il avait la bouche ouverte, je pouvais entendre de légers ah soufflés à chacun de mes vas et viens, l’entendre gémir m’excitait beaucoup et me donnait envie de le branler encore plus vite.

Dans cette position, j’étais mal à l’aise, je me suis rapidement levé pour me mettre à genoux, entre les jambes de Bastien. Je pouvais maintenant l’empoigner avec force. Bastien gémissait de plus en plus fort « Pu.... tain… c’est bon », dit-il en brisant enfin le silence qui s’était installé depuis une bonne dizaine de minutes.

« Tu aimes Bastien ? »

« Oui tu me fais du bien ! Continus ! » Bastien était toujours dans la même position, il m’offrait toujours son corps, et sa queue. À ce moment-là, j’étais à genoux devant lui, je pouvais la voir de plus prêt, luisante grâce au précum qui sortait de sa verge, et qui lubrifiant mes mains, facilitant ainsi mes mouvements. J’avais envie de gouter cette semence masculine produite par un si bel homme. Bastien continuait de gémir sous mes vas et viens qui ne ralentissaient pas, je décidai d’approcher mon visage de sa verge, je ne sentais aucune odeur, je voyais de si prêt ce gland rouge, enrobé de ce liquide si fertile, j’ouvris la bouche, je sortis ma langue et lécha pour goûter son jus.

Bastien fit un léger bon « Putain c’est bon, vas-y t’arrête pas » ses paroles me donnaient envie de le sucer, j’ouvris alors ma bouche en forme de O, et je l’approchai de son gland, je pouvais sentir sa queue tapoter contre mes lèvres  « huuuuummmmmmmm » soupira Bastien, l’expression de son plaisir me décida à aller plus loin, je saisis son membre d’une seule main, pour permettre à ma bouche de le sucer, je gobai tout d’abord son gland, pour ensuite l’enfoncer plus loin au fond de ma bouche, serrant mes lèvres contre sa tige. C’était chaud, je suçais ma première bite et j’adorais ça.

« Aaaaaahhhhhh pu...t...ainn... » cria Bastien, sa réaction ne se fit pas attendre, je continuais à le sucer de plus en plus fort.

« Putain Théo, tu fais quoi sérieux ? » Me dit-il en se redressant, je ne l’écoutais pas et je continuais à gober son membre.

« Arrête Théo, pourquoi tu fais ça » je ne l’écoutais toujours pas, Bastien était bien assis avec ma tête entre ses jambes, il posa d’abord ses mains en avant sur le banc pour le saisir, puis sur sa tête, de chaque côté de son front, dans un mouvement de recul. Son corps était raide.

« Putain Théo arrête sérieux », dit-il en chuchotant. Je continuais à le sucer, j’adorais ça, et vu sa réaction, j’étais le premier homme à sucer sa verge.

Bastien me suppliait d’arrêter, il ne tenait pas en place, à la fois en s’allongeant contre le banc la tête en arrière, à la fois en se redressant, toujours assis, son corps encore tendu. Dans un dernier élan d’espoir, il posa ses mains sur les deux côtés de ma tête comme pour la retirer de sa queue, il tremblait

« Théo stp .... » Je ne voulais pas arrêter, sa queue était si bonne, si grosse. Je n’avais plus le choix, j’abandonnais son membre de mes mains, je saisis le banc à pleine poigne, je baissai ma tête en ouvrant ma bouche pour enfoncer la queue de Bastien au fond de ma gorge, pendant cette manœuvre, je sentais mes muscles buccaux s’écarter, craquer pour finir par s’ouvrir et gober entièrement les 22 centimètres de Bastien. Je ne pensais pas pouvoir avaler un si gros engin, j’avais du mal à respirer. Bastien c’est à nouveau jeté en arrière dans un râle de plaisir lâchant définitivement mon visage.

« Pu.....t.... ainn.... c’est boooonnnnnnnn » cria-t-il, je suis resté comme ça un instant, tenant ma respiration, avec la queue de Bastien qui me possédait entièrement la gorge, son corps a fini par se détendre, il restait comme ça, tête en arrière, les bras posés le long du corps.

Au bout de quelques secondes, il posa une main sur le sommet de mon crâne, et commença de légers coups de bassin, il avait arrêté de lutter et me baisait maintenant la bouche. Malgré mon apnée, sentir cette queue voyager au fond de ma gorge me procurait beaucoup de plaisir. Je n’arrivais plus à tenir ma respiration, je me retirai de sa queue, je sentis mes muscles se refermer qu’au fur et à mesure qu’elle s’échappait de ma bouche. Je levai la tête en inspirant fortement, je me suis retrouvé face à Bastien, il me regardait, ma bouche dégoulinait de bave pendant que je reprenais peu à peu mon souffle. Il saisit sa queue d’une main pour la taper au bord de mes lèvres, son regard ne quittait pas le mien, mon cœur battait

« Suce-moi encore, je vois que t’aimes ça », me dit-il d’un ton sérieux. Avec son autre main, il appuya sur ma tête pour que je le suce à nouveau « On ne m’a jamais sucé en gorge profonde, c’est trop bon, j’en veux encore ! »

Pour le satisfaire, je le suçai à nouveau, cette fois-ci Bastien dirigeait la cadence avec sa main, il accélérait pour que je le suce de plus en plus vite, il me regardait toujours.

« J’ai envie de ta gorge » me dit-il au bout de quelques minutes, il lâcha sa queue, positionna ses deux mains sur ma tête et commença des coups de bassin, je pouvais sentir sa queue taper au fond de ma gorge « Putain c’est bon » gémit-il « Vas-y ouai suces moi »

Pour enfoncer sa queue plus loin, Bastien dressa son corps en levant son bassin, il était d’une part en appuis sur ses jambes et d’autres par ses épaules reposaient sur le haut du banc. Dans cette position, il put facilement décoller son bassin de son assise, tout en gainant ses abdos pour venir s’enfoncer plus loin en moi. En s’appuyant sur ma tête, ses coups de reins devenaient de plus en plus longs, de plus en plus profonds. J’avais la bouche grande ouverte, il ne fallut pas longtemps pour que ma gorge finisse par s’ouvrir sous les assauts du gland de Bastien. Il était maintenant à nouveau en moi, j’étais totalement soumis à ses coups de queue qui me défonçait littéralement, je ne bougeais pas, je me laissais faire alors que ma bouche dégoulinait de bave.

« C’est trop bon putain, c’est trop bon » marmonnait Bastien sans cesse, sa queue entrait et sortait de ma gorge. Il était devenu bestial et ne s’arrêtait plus. Au bout d’un moment, fatigué de son gainage, il reposa son bassin sur le banc, sa queue sortie de ma gorge et j’ai pu reprendre mon souffle. Je pouvais voir ton torse transpirant devant moi, sa respiration était forte comme après un marathon, ses abdos se contractaient pour lui redonner de l’air et cela m’excitait beaucoup. Je me suis jeté sur son torse pour le lécher pendant qu’il reprenait ses esprits, ma langue parcourait les lignes dessinées de son ventre, je me suis arrêté tout particulièrement sur son nombril pour absorber les quelques gouttes de sueur qui s’y étaient logées. Quel bonheur de me nourrir de cette semence de mâle, je pouvais gouter le fruit de ses efforts. Sa queue bougeait sur son torse et je suis aussi venu la lécher, Bastien me laissait faire et il en profita pour s’affaler sur le banc

« J’ai envie de jouir, branle-moi je vais venir » J’exécutai ses ordres, je le branlais fermement, tout en continuant moi aussi à reprendre ma respiration.

« Je sens que je vais venir, tu veux avaler ? »

J’étais surpris de sa question et je lui répondu d’un simple « Oui », j’avais envie de découvrir le goût de son sperme chaud.

« Laisse-moi faire alors ! Approches et ouvres la bouche » Bastien qui d’habitude était très gentille avec moi était devenu très autoritaire, j’abandonnai sa queue de mes mains pour y approcher ma bouche. Bastien se branla fermement d’une main en appuyant sur ma tête de l’autre

« Plus grand, dépêche ouvres plus grand » me dit-il, j’ouvris donc ma bouche à son maximum, j’étais impatient de découvrir le goût de sa semence.

« Ouvres la bien je sens que ça vient » cria-t-il « Ça vient ça vient ça vi.... ent... hu… hum.... pu.... t.… ain....."

Bastien allait jouir, j’étais à deux doigts de goûter le jus de ce bel étalon, dans un dernier élan bestial, il enleva ses mains de sa queue pour les poser sur ma tête, il décolla une nouvelle fois son bassin du banc pour reprendre sa position en appuis. En quelques instants, sa queue tapait à nouveau au fond de ma gorge, je n’y comprenais plus rien.

« Ouvres putain ouvres » me dit-il violemment tout en me baisant la gorge. Celle-ci finit par s’ouvrir sous ses assauts et ses 22 centimètres glissaient à nouveau le long de mon œsophage. Il s’arrêta de me limer en laissant sa queue au plus profond de moi, son corps se raidit et j’arrivais à sentir son membre gonfler. De gros jets en sont rapidement sortis, il était en train de me remplir sans même passer par ma bouche, j’avais l’impression d’étouffer, je me débattais pour la première fois.

« Avale sale pute ! Avale » m’ordonna Bastien, il maintenait ma tête de toutes ses forces, je n’étais pas assez fort pour lutter. Quelques secondes après, il finit de tout cracher en moi, il lâcha prise sur ma tête pour s’affaler une nouvelle fois sur le banc la tête en arrière. Je reprenais enfin ma respiration, à genoux devant lui tout en matant sa queue dégonfler peu à peu. Celle-ci m’avait laissé un léger goût de sperme, pour lui montrer que je suis une bonne pute, je gobai son membre pour le nettoyer, il ne bougeait pas, il se laissait faire en continuant à reprendre son souffle. Je pouvais en profiter pour goûter une dernière goutte de son sperme restée sur son gland, visiblement plus doux que celui de Lucas.

Une fois mon travail achevé, je me suis levé, Bastien gardait la tête en arrière et il ne me regardait pas, il posa une main sur son front.

« Désolé Théo, je ne savais pas que tu étais gay, sinon je ne t’aurais pas demandé de me branler » Il était totalement gêné, sa voix tremblait, sans me laisser le temps de répondre.

 Il se leva rapidement en prenant le soin de remonter son short « On va se coucher il est tard » il partit devant, puis s’arrêta un instant

« Ça reste entre nous bien sûr ! » me dit il en tourna la tête.

« Oui Bastien t’inquiète » il reprit sa route, je le suivais au pas. Sur le trajet du retour, personne ne parlait, le silence était pesant. Nous sommes finalement arrivées devant notre tente, il l’ouvrit et chacun de nous est allé se coucher… silencieux.

Théo3869

Suite de l'histoire

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

🟢 1er Sept. | +26

Les nouvelles | 26

Plan d'un soir | 1 Chuuuut17
Plan d'un soir | 2 Chuuuut17
Expérience des saunas Hellboy62
Le nouveau voisin latino Jhbichaud
Un soir d’été Wmax
La salope | 1 Balous
Mon prof de techno rebeu Chris.77
Jean Claude Frank
Dorian, mon mâle Ddapell
Les deux blacks du métro Femelle
Plan suce rapide dans mon parking Femelle
À disposition pendant une nuit Alex
Mon père, ce cobaye Valent1
La soirée étudiante Femelle
Chez un client Femelle
Mon daddy… PierreH
Duo d'avocats | 1 Sasha Minton
Duo d'avocats | 2 Sasha Minton
Exposition à Lisieux Julien
Vacances découverte Ludo64
La salope du dimanche Abdon14
Initiations en Bretagne Kiwis
Partie de campagne Chrysippe
Copains d’école Frank
Baisé devant la loge de la concierge Femelle
Petit Slip José

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : jeudi 28 mai 2020 à 08:24 |
©2000 ob5.ru.
Retourner en haut


"gloryhole gay""mon pere me baise""nouvelles gay""récit sexe""histoire gay jeune""sodomie non voulue""sauna sun city""recit coquin""beau mec a poil""cyrillo histoire gay""histoire minet gay""cirillo gay""histoire de bondage"citebeur"histoire gay salope""blog de cyrillo"jeune18ans"grosse bite molle""histoire gay soumis""histoires travestis""l'impact bar""cul magnifique""sauna california rennes"cyrillo.com"titof gay""plan sm gay""escort 02""histoire gay soumis""histoires gays""bourrage de cul""histoires cyrillo""histoire soumis gay"cyrillobiz"histoire gay oncle""histoire gay piscine""hds gay""dressage de lope""recit gay mature""histoire gay cyrillo""lope soumis""enculer par un chien""le keller paris""histoire gay hot""histoires gay gratuites""apero branle""histoire gay x"plansm"couple bisex""cul gay photo""histoire gay sexe""gay routier""recit gay sm""mec exhib""histoire de sex gay""histoire erotique gay""histoire trampling""gay sex histoire""histoire minet gay""histoire sexe entre homme""histoire gay cyrillo""histoires gays""histoire gay cyrillo""mec ttbm""histoire gay mature""histoire de cul gay""premiere fellation""histoire gay douche""histoire rebeu gay""histoire gay cyrillo""histoires de salopes""gay cam"cyrillogay"histoires gay arabes""beau goss nu""recits gays""histoire gay poilu""le blog gay naturiste"