NEWS :

ob5.ru : foire aux questions

12 Avril

42 pages en accès avant-première

C’est quoi cet accès ?

Simple,
en CB ou Paypal,
Discret.

ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Dépucelage de mon cousin

Salut à tous et merci pour les retours que j’ai eus, ça fait plaisir de voir que mes histoires vous plaisent et ça donne envie de continuer à vous raconter mes petites aventures.

Dans mon enfance, j’ai souvent rendu visite à ma famille qui vivait à la campagne. Je participais aux travaux de la ferme et j’aimais jouer avec mes deux cousins, Johan et Philippe (j’ai bien sûr changé les noms). On jouait aux jeux vidéo, on regardait des films, etc. On s’entendait bien quoi.

A un moment de notre jeunesse, mon petit cousin Johan, était encore dans sa phase de découverte sexuelle. Il m’a confié qu'il regardait des pornos et...

- Tu sais, j’ai déjà pris Philippe en flag en train de se branler devant la télé ! Il a une de ses bites ! Elle est énorme ! Et je sais pas pourquoi, je me suis mis à me branler avec lui... mais depuis, il n’arrête pas de m’appeler petite bite...

Je l’avais alors consolé car cet épisode de sa vie (qui m’aurait fait bander à fond) ne lui rappelait pas de bons souvenirs. Mais depuis ce moment-là, je n’ai pas arrêté d’imaginer cette scène de prise en flag et de branle mutuelle entre frère. J’ai toujours voulu que ce genre de truc m’arrive... pas vraiment avec mon propre frère mais avec des copains (voir mon histoire « Au lycée, dans les vestiaires »). J’échafaudais même des plans pour pousser mon cousin à se branler avec l’âge. Ce qui est bien sûr resté de l’ordre du fantasme.

Mais avec l’âge, mon cousin s’est extrêmement développé. Il a grandi, il a pris des épaules, il s’est mis à jouer au rugby. Il est devenu le type même du rugbyman qui en impose mais qui est doux comme un agneau.

Souvent, il me demandait si j’avais des copines (personne ne connaissait mon penchant pour les garçons à l’époque) et si je baisais. Je répondais par la négative, je disais que je regardais juste des magazines porno et je me branlais. Il semblait intéressé, c’est pourquoi je lui ai proposé d’en ramener la prochaine fois que je viendrais. Mais je n’ai jamais osé. Puis pour son 18ème anniversaire, je me suis dit que j’allais lui en offrir un.... Même s’il avait maintenant l’âge, je savais qu’il n’aurait jamais osé regarder le magazine en ma présence. Et pourtant... Je vais vous raconter ce qui est alors arrivé :

Ma famille et moi allons donc passer un week-end chez mon oncle et ma tante, quelques semaines après l’anniversaire de Johan. Pendant que mon oncle et ma tante travaillent dans les champs, je me retrouve seul à un moment avec Johan. Je vais vite chercher mon paquet et je le lui tends. Il l’ouvre, surpris que je lui fasse un cadeau, et découvre le magazine. Il devient tout rouge.

- On en avait déjà parlé.... et je me suis dit qu’il fallait marquer ton entrée dans le monde adulte.

- Merci...

Il ne semble pas aussi content que je l’avais supposé

- Si ça ne te plait pas, je le reprends, y a pas de soucis.

- Non, non, c’est pas ça... Mais imagine, si ma mère rentre... qu’est-ce qu’on va dire ?

- Si tu veux, on va dans ta chambre.

Il hésite puis accepte. On s’enferme alors dans sa chambre. Il se pose sur le lit et il commence à feuilleter le magazine. Moi, je suis toujours debout... puis je prends mon courage à deux mains et je vais m’assoir à côté de lui. Même si la situation me parait bizarre, elle m’excite quand même. La grosse teub du beau black du magazine me fait bander très vite. Je ne regarde pas la chatte de la meuf qui est en train de se faire baiser (j’ai bien évidemment acheté un magazine hétéro, il fallait bien sauver les apparences). Johan se contente de tourner les pages et pousse quelques « Oh ! » comme seule réaction. Il ne semble pas bander non plus. Je deviens chaud, je passe donc à la vitesse supérieure :

- Ça te dérange si je me branle ? Ça fait une semaine que j’ai pas joui et je n’en peux plus quand je vois cette meuf qui se fait perforer par cette énorme bite.

- Non, pas de soucis.

Je baisse alors mon pantalon, libérant ma teub de 17 cm. Johan pousse un sifflement d’admiration et me félicite, disant qu’il souhaiterait lui aussi en avoir une aussi grosse. Je souris et ne dis rien. Je commence à actionner mon engin. Johan tourne les pages, jette des regards sur ma teub de temps en temps. Au bout de quelques minutes, je lui lance :

- Tu ne veux pas m’accompagner un peu dans ma branle ? Je me sens seul...

- Ah non, hm... non...

- Allez, fais pas ton timide, là !

Sans rien dire, il fait glisser son pantalon de jogging le long de ses jambes massives. Elles sont couvertes d’un duvet noir pas très fourni. Il retire ensuite son slip ce qui laisse apparaitre ses parties intimes : il a de grosses couilles bien brunes et couvertes de poils hirsutes. Son pubis, recouvert en parti par son ventre (encore caché sous son t-shirt), est couvert d’une forêt de poils bien noirs et ondulés. Sa bite est dressée en plein milieu et en effet, elle n’est pas bien grande. Elle rentrerait entièrement dans sa main. Je dirais bien 12 ou 13 cm. Mais le spectacle me plait, ce que je lui montre par un sourire. Je l’encourage en lui disant :

- Elle est trop belle. Vas-y, branle-toi avec moi.

Il se met alors aussi à sourire, je regrette d’un coup d’avoir dit que sa teub me plait, je veux que ce jeu reste hétéro... Il prend sa bite en main et commence à se branler. Il met le journal sur ces cuisses et tournent les pages. Je le prends en flag à regarder ma bite de temps en temps, du coin de l’œil. Alors qu’il est en train de la fixer plus longuement, je tourne la tête vite fait vers lui et lui sort :

- Elle te plait ?

- Tu as une belle bête...

- Elle fait 17 cm...

- Ouah... Elle est grosse...

- Si tu veux la toucher, vas-y...

- Ça va pas ?! Je la regarde juste comme ça !

- Si tu en as envie, je n’aurais rien contre, on fait pas de mal.

Il s’approche un peu de moi mais il a l’air tétanisé. Après quelques secondes d'hésitation, il la prend en main. Il la soupèse, la serre. Elle reste bien dure. Il me sort :

- C’est la première fois que je tiens une autre bite que la mienne en main.

- Je peux toucher la tienne aussi ?

Il ne répond pas mais il ne fait pas de mouvement de recul quand j’avance ma main vers sa teub. Je la saisis et je commence à la branler. Il se laisse faire et je vois qu'il aime ça. Il ferme les yeux, il gémit, sa bite durcit : il est très excité. Je la sens grossir dans ma main.

- Je crois que ça lui plait. Regarde, elle a déjà l’air plus grande.

- Vas-y, branle-moi stp...

Je lui caresse le gland, puis les couilles qu'il a de très poilues, puis je me remets à le branler. Il me regarde timidement et me demande :

- Tu veux la prendre en bouche ?

Je suis abasourdi... je n’ai pas fait mon coming-out et je ne veux pas que ça sorte comme ça au grand jour. Je réponds donc :

- T'es malade ou quoi ?

- T’inquiète, je comprends (il a l’air vraiment déçu, il baisse la tête). J’ai toujours voulu savoir ce que ça faisait de se faire sucer. Mais personne ne veut de moi, je suis trop gros, ma teub est trop petite.

Je prends alors pitié...

- Alors, pour toi, mon petit cousin.

Je me mets à genoux devant lui. Je vois qu’il mouille déjà beaucoup. Je le décalotte doucement, il a un gland assez gros en forme de champignon, je lèche sa mouille puis je m’occupe du gland. Il commence à gémir et je prends sa bite entièrement en bouche. Puis je me mets à le sucer, doucement. Je lui caresse les couilles en même temps. D'un coup, il gicle dans ma bouche. Des tonnes de sperme me remplissent le gosier. Je suis un peu déçu. Je n’aurais jamais cru qu’il jouisse si vite. J’aurais voulu profiter du moment plus longtemps. Il murmure :

- C’était trop bon ! Merci Nico ! C’était génial. J’ai jamais ressenti ça.

Je me relève en souriant et je remets mon pantalon.

- Où tu vas ? Tu m’as sucé... et maintenant c’est à ton tour de gicler. Je veux m’occuper de toi. Je te dois bien ça.

- Non, tu n’es pas obligé. Tu as eu ta première pipe, c’est ce que tu voulais.

- Nico, je peux jouir plusieurs fois d’affilé. Allez, assieds-toi et laisse-toi faire. Tu me diras si je fais ça mieux que les meufs.

Je m’assois, j’enlève mon pantalon et il se pose sur son lit le long de moi et me prend la bite en main. Il la soupèse de nouveau... puis approche sa bouche de mon gland, sort la pointe de sa langue... et le lèche. Puis il l’enfourne d’un coup et le suce. Je gémis surtout quand il descend le long de ma tige. Je vois qu’il se remet à bander. Il se relève et dit qu’il a chaud, il enlève alors son t-shirt et se remet à l’œuvre. Je peux enfin l’admirer nu... C’est un vrai rugbyman, comme je les aime : c’est un grand mec baraqué d’1m85 et d’environ 140 kg. Ses cheveux très noirs, crépus et bouclés m’ont toujours laissé rêveur. Ses petites lèvres roses s’affairent le long de ma bite. Sa carrure très impressionnante et ses épaules très larges me donnent encore plus la trique. Il semble avoir des seins, des tétons comme ceux d’une femme, tous roses. Il a un énorme ventre bien ferme, pas un ventre tout flasque qui pendouille. Ses bras et ses jambes sont énormes, musclés par le travail de la terre. Il est très poilu, sur tout le corps, dans le dos, sur les couilles, les jambes, etc. Son torse est recouvert de poils noirs qui descendent le long de son bide pour atterrir dans son pubis très velu, presque aussi velu que ses bras.

Je me mets alors à caresser son torse d’une main et à tâter ses biceps de l’autre. Il s’arrête et me demande ce que je fais. Je ne préfère pas répondre, je continue tout simplement. Il se remet alors à l’ouvrage et il arrive à rentrer ma teub de plus en plus profond dans sa bouche. Je ferme les yeux et je me laisse aller. Et comme pris par une habitude, ma main se dirige vers son cul et commence à le lui malaxer. Son cul est énorme et flasque... mais ça ne me dérange pas. Son cul ondule sous mes caresses. Puis ma main glisse plus profondément et un doigt commence à jouer avec son entrée. Il ne bronche pas, il est concentré à me sucer. Son trou est bien ouvert. Est-ce qu’il a déjà utilisé des godes ? Il mouille du cul et mon doigt s’y enfonce sans trop d’effort. J’y mets tout mon majeur et je sens le reste de ma main contre la base de ses couilles. Je le doigte, je trouve sa prostate et je joue avec, il se met alors à gémir. Je sors finalement et lui se relève.

Il me regarde droit dans les yeux, s’approche de moi et passe ses bras autour de mon cou ... et il pose ses lèvres sur les miennes... J'entrouvre les miennes, et je sens sa langue chaude s'immiscer dans ma bouche et s'enrouler à la mienne... Ses bras puissants me serrent fort. Il me suce l’oreille... et j'avoue que ça me rend dingue... tout comme sa barbe mal entretenue qui me chatouille. Je descends vers son cou, le lèche, il pousse des râles de plaisir. Puis je descends vers ses tétons, les prends en bouche tandis que je malaxe ses seins. Je ne me contrôle plus.

Puis ma langue va se perdre dans les poils de son torse. Je m’amuse avec, je sens ses poils bien drus qui titillent ma langue. Et puis je descends petit à petit vers son ventre, laissant trainer ma langue. J’arrive à son pubis et je hume ses poils… ils sentent bon le mâle. A cet endroit, ses poils sont très frisés et très épais. Je lèche son pubis. Je passe ma langue du côté droit, puis du côté gauche et je descends. J’arrive à ses couilles poilues que je lèche aussi. Je les gobe d’un coup. Il pousse un soupir de satisfaction. Je bande à fond. J’adore ses poils, je les savoure. Il apprécie, sa queue est hyper tendue. Je remonte vers elle et je lèche son gland, puis je descends avec mes lèvres le long de sa queue. Je m’arrête à la moitié et je le suce sensuellement. Il me caresse la tête pendant ce temps. Puis il me dit :

- Relève-toi. C’est à ton tour.

J’obéis et je me couche sur le lit. Il va à la hauteur de ma bite et semble hésiter. Puis il la décalotte, la branle un peu, la malaxe... puis prend mon gland en bouche. Ça n’a pas l’air de lui déplaire... et il commence à me sucer. Il essaie de faire des gorges profondes mais ça ne semble pas marcher. Alors, il s’occupe de mon gland. Je sens ma main de façon incontrôlée refaire le trajet de tout à l'heure... cette fois, deux doigts entrent dans son cul et vont travailler sa prostate. Je lui demande :

- Ça te plait ?

- Oh oui énormément. Et toi ? Je te suce bien ?

- Tu te débrouilles très bien. Mais si tu aimes ça, mets-toi à quatre pattes, tu vas kiffer ce que j’ai envie de te faire.

Il s’exécute, je me mets derrière lui et j’admire son gros postérieur broussailleux et sa raie extrêmement poilue. Je ne saurais dire où son trou se trouve dans la jungle de sa raie bien noire, très fournie de poils frisés. Je passe alors ma langue dans ses poils, je joue avec puis je la dirige le long de sa raie et je le sens se resserrer à chaque passage. Ensuite, je glisse la pointe de ma langue au centre de sa belle rosette qui se contracte elle aussi. J’y enfonce la langue lentement. Il gémit doucement. Je ne contrôle alors plus ma langue tandis que mon cousin couine, ce qui m’encourage à insérer ma langue au plus profond, le trou se détend. Mon nez se retrouve dans ses poils... j’adore son odeur de mâle. Cette opération doit bien durer 10 minutes.

Ensuite, je me relève et je prends son corps dans mes bras, je l’embrasse dans le dos. Il se tourne sa tête et je comprends le message... je lui roule une grosse pelle... et ma queue trouve comme par magie l’entrée de son trou et mon gland s’y enfonce. Je veux me retirer mais d’un geste, il me bloque le cul et me dit de continuer, il apprécie.

- Je devrais peut-être mettre une capote.

- Non, je veux te sentir pur en moi. Je veux t’offrir ma virginité et toi, tu vas m’offrir mon premier creampie.

A ces mots, je sens mon gland se gonfler encore plus de sang et je m’enfonce lentement en lui. Il se crispe... mais subit. Je m’enfonce entièrement en lui et mes couilles se retrouvent contre son cul. Je savoure ce trou chaud et encore inexploré :

- Tu as un trop bon cul. Si je te fais mal, dis-le.

- Ça va.

Et je commence lentement des va-et-vient. Je le baise en douceur, ma teub le fait frémir à chaque coup de rein. Je lui caresse le cul et le dos. A chaque coup de bite donné, son ventre et son gros cul vacillent. Je m’amuse avec son trou. J’en fais sortir quelques fois ma bite de son cul mais je la renfonce immédiatement. Je savoure. Au bout de 20 minutes, je lui dis de me chevaucher. Il se met sur ma bite et je vois l’endurance du rugbyman qui commence alors à chevaucher ma teub. On s’embrasse de temps en temps. Il monte et descend le long de ma tige, il semble apprécier. Puis je le mets sur le côté et lui enfonce mon chibre avec un peu plus de violence. Je lui tiens sa lourde jambe, on s’embrasse en même temps. C’est un moment très sexuel. Puis mes coups de bite deviennent plus puissants... ce qui le fait gémir.

Ensuite, je sors de lui et il se met sur le dos. J’en profite pour lui lécher son cul bien poilu. Ma langue joue d’abord avec ses beaux poils bien noirs, je remonte vers ses couilles, les gobe, puis je redescends pour mettre ma langue dans son trou recouvert de poils. Je lui bouffe son cul à fond. Puis je présente ma teub devant son trou et lui enfonce sans ménagement. Je le baise comme une bête … mais je profite quand même du spectacle… je kiffe son gros ventre qui vacille à chaque coup de rein, j’adore sa petite queue qu’il branle, ses grosses couilles poilues qui s’ébranlent à chaque coup que je donne, et surtout ma queue qui entre et sort de ce cul, j’adore aussi les poils mouillés de son trou qui sont comme collés à ma teub et qui l’accompagnent à chaque mouvement. Mes couilles tapent son cul. Je deviens de plus en plus bourrin et je me mets à vraiment le défoncer. Chacun de mes coups le font gémir. Je tape fort au fond de lui et lui vient m’embrasser sauvagement. Puis je sors entièrement ma queue avant de la replanter toute entière en lui, mes couilles claquant contre son cul. J’adore voir mes 17 cm disparaitre en lui... A chaque fois qu’ils ressortent de son cul, je vois son trou bien ouvert ! Après 30 minutes de ce traitement, je lui murmure :

- Je vais pas tarder à jouir. Tu veux mon jus où ?

- Féconde-moi, Nico. Mets-moi enceinte. Marque ton territoire. Dépucèle-moi.

Il ne m’en faut pas plus. Je gémis doucement et mon gland explose en grosses saccades, je sens comment il pompe tout le sperme en dehors de ma bite et envahit son trou. Il se met à branler sa bite avec violence tandis que la mienne reste plantée en lui. Au bout de quelques secondes, il pousse un râle un peu étouffé, discrétion oblige, et son jus sort avec violence de sa teub, il gicle par saccades. Les deux premiers jets vont se loger sous son menton. Mais les deux suivants sont très puissants et atterrissent derrière lui sur un coussin ou sur le mur. Les trois suivants tombent sur son ventre... tout ça me rend fou et malgré la jouissance, je me précipite sur lui et lui lèche le ventre. Il continue de se branler et trois petits jets en sortent encore. Je le nettoie complétement. Son sperme est très blanc et très liquide, il sent fort... et j’en avale chaque goutte. Et je lui nettoie sa bite. La mienne est encore plantée en lui, toute dure. Je finis par en sortir et Johan n’est pas le seul à voir bien joui. Je sors de son trou, il a toujours les jambes en l’air et immédiatement un filet liquide de sperme coule de son cul et va s’étendre dans une grosse flaque sur les draps. Il se lève, voit mon sperme et comme un aspirateur, il lèche puis avale tout.

Nous nous couchons l’un à côté de l’autre, épuisé mais heureux et on s’embrasse. On est tiré de nos câlins par sa mère qui le cherche partout. On s’habille vite et personne ne saura ce qui s’est passé entre nous. Et presqu’à chaque fois qu’on en aura l’occasion, on baisera ensemble, passant des coups tirés vite fait dans la grange à des nuits coquines... et tout ceci restera notre secret...

J’espère que cette histoire vous a plu et que vous aurez bien du plaisir en la lisant. Une partie de cette histoire est réelle... et une autre partie est fictive... N’hésitez à me contacter/m’envoyer des commentaires si vous voulez que je continue à publier mes histoires et surtout pour me donner un retour (N’oubliez pas de préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

Autres histoires de l'auteur :

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

💦 12 Avril :
47 pages

Les nouvelles | 10 pages

Projet de pub Yannick
Retour de l'aéroport Jacob59
Grosse veine LE7
Deux ouvriers ... Meetmemz
Poufiasse Bihot
Les yeux bandés Normand
Essayage de boxers Baptiste
Livraison de rideaux Steph
Dans les ténèbres Tigre masqué
Stage à l'hôtel Jean-Eudes

Les séries | 37 pages

Soumission & Domination | 603 | +2 Jardinier
001 | ... | 600601 |
Vacances avec mes potes | 3 Arthur7
1 | 2 | 3
La rencontre | 3 Oliver Miami
1 | 23
Plaisirs de la plage | 2 Jean-Eudes
1 | 2 |
Appentis esclave | 1 BDSM Story Teller
1
Entretien d'embauche | 2 Nables
1 | 2 |
Vacances étonnantes | 3 Jean-Eudes
1 | 2 | 3
Les 18 ans des jumeaux PD | 6 Jam
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
Cyborg | 15 Sasha Minton
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 1011 |12 | 13 | 14 | 15 |

💦 Avril 2021

Les nouvelles

Rencontre d’un ancien élève Meetmemz
Dressage d'un dominateur Maître 37
Accro à la pisse Maitrelille59
Le fils de mes amis Alain
Mon professeur Mec19ans
Mon premier sauna gay Robpriest
Sapeur Pompier en action Ceven X
C'était sa première fois Franck
Descente du train Nico du 37
Les fantasmes ... Thomogay
Toute première fois Johan36
En pensant à mon premier amour LE7
Blond à lunettes FireStorm
Croissance juteuse Maxime
Partouze à 6 Meetmemz
Le chalet Math
Un mec trop normal Martin Tche
Nu à dispo Loic.1972
Ma première fois Eric59s
Soumission dans un magasin Maitrelille59
Baise en famille Petitgay
Pleine lune Tounu40
Le Mâle LE

Les séries

La maison d'à côté | 4 Antoine
1 | 2 | 3 | 4 |
Étudiant appliqué | Saison 5 | 10 Amical72
1 | 2 | 3 | 4 | 56 | 7 | 8 | 9 | 10 Fin |
Aymrick | 18 Flok
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 161718 |
Agent Spécial | 4 GwenBlondinet
1 | 2 | 3 | 4
Dans le RER | 13 Djelaly
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 678910111213 |
Mes chemins | 4 Bugs
1 | 2 | 3 | 4 |
Le mari de mon ex | 2 TrapuBarbuGay
1 | 2 |
Varius le fils du Loup RomainTOP AUTEUR 2020
1
Le petit frère de mon pote L'agent Wolfy
1 | 2 | 3
Appartenir à un maître Molgax
1 | 2
Simplement | 3 Quasi
1 | 2 | 3
Séance d'hypnose | 5 Nightologie
1 | 2 | 345
Olivier | 2 Fred
1 | 2
Le voisin | 2 Steph
1 | 2
Adultère | 2 Kalcetos67
1 | 2
En déplacement | 2 Avaleur
1 | 2
Orgasmes de nos vies | 5 Nei
1 | 2 | 3 | 4 | 5
Au club de sport | 5 Meetmemz
12345
Monstre VS Humain | 2 Archangeru77
1 | 2
Noir profond | 2 Rafael
1 | 2

Davantage d'histoires en avant-première,
12 Avril : 42 pages
à lire en plus !

RETOUR AUX HISTOIRES

20 ans d'histoire :
2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : mardi 16 février 2021 à 11:53 |
©2000 ob5.ru.
Retourner en haut


"histoire cyrillo""histoire gay uro""histoire gay x""histoires zoophiles""histoire de baise entre mecs""les histoires de cyrillo""histoire gay sexe""plans sm""felation gay""histoire gay hard""elle suce en boite""sodomie masculine""xstory gay""recits pornographiques""histoire gays gratuites""histoire gay soumis""batard gay""exhib parking"cyrillo.biz"histoire gay militaire"cyrillo.biz"mec enculé""gay cyrillo""inceste gay""partouze a la plage""gay avaleur de sperme""histoire gay sexe""histoire gay vieux""baise dans une voiture""histoires cyrillo""recit bisexuel""orgasme gay""histoire de sexe gay""double anal gay""chatroulette gay parle moi""histoire gay sexe""histoir gay""gay cyrillo""histoire ado gay""photo amateur gratuit""blog de cyrillo"cyrillo"histoire de baise entre mecs""dressage soumise"gaygratuit"trio hard""recit bdsm gay""histoire sauna gay""le site de cyrillo""histoires x gay""histoire gay inceste"cyrillo.com"histoires gay cyrillo""recit gay gratuit""cul magnifique"gayeros"baise en voiture""histoire sexe gay""boomer banks""bizutage nu""sauna oasis lyon""histoire gay vieux""porno histoire""cyrillo blog""histoire gay reel""histoire depucelage anal""histoires cyrillo"cyrillo.com"cité rebeu""langue dans le cul"bicurieux"cyrillo free""premiere sodo gay""histoire minet gay""histoires gay gratuites""cyrillo histoires""histoires gays cyrillo""récit gay""histoire gay oncle""boxxman paris""histoire gay sexe""gay suce hétéro""histoire gay grosse bite""histoire cyrillo""plan sm""photo gay gratuit""recit gay x""histoire gay routier""histoire hérotique""histoire gay sport""sauna atlantide""histoire gay cyrillo""histoire gay hot""pute a jus gay"