ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Ça reste entre pote

Je suis ami depuis toujours avec Yohann. C’est un voisin d’enfance, devenu un camarade de classe et après le lycée, on a toujours gardé contact, se voyant pour faire du sport, pour aller au cinéma, pour jouer à la console ou tout simplement pour manger un bout ensemble. Yohann est un ami à qui j’ai tout de suite dit que je me sentais attiré par les mecs. D’abord m’étant déclaré bi, puis gay quelques années plus tard, il m’a toujours accepté et il n’a jamais eu de problème avec ça. Pas d’ambiguïté, lui hétéro, moi homo, on est de bons potes.

Le seul problème avec lui, c’est qu’il consomme beaucoup d’herbe. Il est de temps en temps stone, souvent à côté de la plaque, ce qui entraine des situations assez cocasses.

Un soir, alors qu’il m’a dit de venir chez lui pour jouer à la console et pour se manger quelque chose, j’arrive chez lui et ça sent la beuh à plein nez. Je me dis en rigolant que je vais lui mettre la pâté ce soir... Il est affalé sur le canapé, torse nu, avec un short assez ample. Je le mate vite fait. Il a un corps svelte, légèrement bronzé, imberbe.

Je m’assois à l’autre bout du canapé et je prends ma manette, comme d’habitude. Mais quelque chose ne tourne pas rond... il n’a pas démarré le jeu, je le regarde et je comprends. Il est en train de mater un magazine porno et il se triture son paquet. Je crois deviner une demi-molle. Son paquet a l’air vraiment énorme. Il est bien gonflé. Sa queue semble prendre beaucoup de place dans son short. Et visiblement, il ne porte pas de caleçon ! Le tissu moule sa bite bien large. Le tissu la presse, tout simplement. Son gland semble aussi très gros, le tissu le serre bien... Il est parfaitement dessiné avec un prépuce épais qui le recouvrait à moitié.

- Dis, ça va, je te dérange pas, dis-je en riant ?

- Je suis chaud bouillant, ce soir...

- Oui, je vois bien. Je peux te laisser si tu veux.

- Non, reste et aide-moi !

Je le regarde, effaré. Je pense qu’il se fout de moi.

- T’es pas drôle, arrête !

- Je suis sérieux ! Tu veux pas t’occuper de moi ?

Je le regarde, embarrassé. Je ne dis rien. Brisant le silence, il dit :

- Allez, je rigole. Tu veux pas me faire un massage ? Ça va sûrement me détendre.

Préférant cette solution, je passe derrière lui et je lui masse les épaules. Il reprend son joint en bouche et tire une latte. A ma grande surprise, il reprend son magazine et continue à se triturer sa teub.

- Regarde cette meuf ! Elle a de trop bons nichons ! elle pourrait bien s’occuper de moi !

- Rêve pas trop...

- Tu la trouves pas belle ?

- C’est plutôt la bite du mec qui est pas mal. Bien grosse, comme je les aime ?

- Tu aimes les grosses bites ? Attends, je vais te montrer un truc.

Il jette alors son magazine par terre et allume la télé. Allant sur un site porno bien connu, il met en route une vidéo. Une grosse meuf est en train de se faire troncher par une bite énorme, surdimensionnée d’un beau black.

- C’est ça que tu kiffes ?

- Carrément !

Il enlève alors son short et il se trouve qu’il porte des sous-vêtements ! Il se retrouve en boxer. Il se touche à nouveau la teub qui gonfle dans son boxer qui la moule bien, qui laisse deviner les moindres détails de son pénis, de ses couilles et de son gland. Sa teub repose en effet sur de grosses couilles bien visibles. Son gland semble aussi très gros, le tissu le serre tellement bien... On voit le prépuce épais qui recouvre sa teub à moitié. C’est presque comme s’il était nu devant moi. Sa queue a l’air épaisse et elle est posée contre le haut de sa cuisse et elle y fait un demi-cercle complet. Je reste bouche bée. Quel paquet ! Et la demi-molle semble grossir à vue d'œil. Le tissu du boxer se tend, sa barre s’allonge lentement. Maintenant, je peux presque tout deviner de sa queue qui tend le tissu au maximum. Son gland est décalotté, comme emprisonné dans le boxer, et j’en devine tous les contours. Des tâches de mouille commencent à être visibles.

- Allez, viens t’assoir à côté de moi.

Comme hypnotisé (ou peut-être à cause des effluves de beuh ?), je m’assois à côté de lui. Il me souffle un nuage de son joint dans la figure. Puis, pensant avoir gagné, il se penche en arrière, les bras derrière la tête, souriant tout en fermant les yeux. Le regard rivé sur son paquet, je sens alors ma main s’avancer et lui toucher sa teub qui est déjà bien dure. Je la prends en main et je commence à monter et descendre le long de son manche, à travers le tissu. Elle est vraiment énorme, aussi épaisse qu’une bouteille de déo. Puis je me penche et je mets à sucer sa bite à travers le tissu de son boxer.

- Oui, c’est ça, occupe-toi de ma bite !

J’accepte l’invitation et je passe ma main dans son boxer. Je commence à triturer sa queue. Elle est douce et toute dure. Je la sors de son emballage et je découvre un beau morceau : c'est vrai qu’elle est grosse, bien 23 cm, bien lourde, courbée et très épaisse. Je commence à le branler. Puis je me penche sur lui, je décalotte son prépuce et j’enfonce son gland dans ma bouche, lentement. De la main gauche, je m’empare de ses énormes couilles qui sont posées sur le canapé, bien pendantes. Je me mets à les masser.

- C’est trop bon ! Tu peux pas savoir comme je suis chaud ! Ça fait 3 semaines que j’ai pas baisé ! Je suis trop en manque !

Ça explique pourquoi elles sont si grosses : elles sont toutes remplies ! Sa queue raide est trop bonne. Je l’enfonce dans ma bouche, je le suce et de ma main droite, je le branle. Je passe entre ses jambes pour pouvoir mieux enfoncer son chibre dans ma bouche... que j’arrive à peine à avaler aux deux tiers.

- Tu fais ça trop bien ! Je pourrais jouir ! Mais arrête...

Il me fait remonter, me fait signe de me déshabiller et de me poser à côté de lui. J’obéis, un peu déçu, et il reprend sa branle solitaire tout en regardant son porno. Je prends ma queue en main et je me branle aussi, même si c’est plus la vision de sa teub que le porno hétéro qui me fait de l’effet. Au bout de quelques minutes, sa main droite lâche sa queue tandis que sa main gauche masse ses propres couilles. Il avance alors sa main droite vers ma queue et il la prend en main. Il se met à me branler. Je fais alors de même, je prends sa bite et je le branle. Il empoigne bien ma queue et me la branle vigoureusement tandis que moi je fais de lents va-et-vient sur sa teub pour ne pas le faire jouir trop vite. Et tout d’un coup, il se penche sur moi et m’embrasse, toujours en s’occupant de ma queue. Son haleine sent la beuh ! Il s’exclame :

- Tu embrasses bien !

On reprend notre branle mutuelle quand tout d’un coup son colloc, Aurélien, entre dans la pièce. Il rigole, il s’assoie à côté de Yohann, et dit :

- Je vois que vous vous amusez bien !

Il prend le joint de Yohann qui est dans le cendrier, tire une latte et se pose comme une masse sur le canapé. Il sort alors sa queue, sans gêne, et se met à se branler lui aussi. Son pubis pas très poilu mais ses poils blonds le recouvrent bien. La queue doit bien faire 17 cm, elle est fine et de couleur un peu foncée.

- Alors, Nico, il parait que tu aimes les bites !

Je ne réponds pas, je hoche tout simplement de la tête. Voyant ceci, Aurélien se lève. Il vient vers moi et à ma grande surprise, il monte sur le canapé, au-dessus de moi, et se branle, sa queue dans la direction de mon visage. Je pressens ce qui m’attend. Sa bite sent la pisse te la sueur. Je branle toujours la bite de Yohann, tout comme lui la mienne.

- Oui, ouvre bien la bouche !

Il veut me donner une éjaculation faciale ! Le pied ! Il ne faut pas une minute à Aurélien pour pousser un rugissement. Je vois alors son gland gonfler, j’ouvre la bouche en grand et j’avance la langue pour recueillir sa semence... et là, je ne suis pas déçu. Il jute une quantité énorme de sperme. Ce ne sont pas des jets, c’est tout simplement une pluie de jus blanc liquide qui me remplit la bouche, qui jute sur mon torse et sur mon ventre ... Il m’en met partout. Il m’asperge aussi le visage et les cheveux.

Avant de se retirer, il me plante sa bite dans la bouche me forçant à lécher sa queue et à avaler son jus. Son jus coule le long de mes joues et de mon menton, pour venir s’écraser sur mon torse. Aurélien quitte alors la pièce. Yohann me dit de venir le sucer. Le visage recouvert de sperme, je m’essuie avec ce foutre encore tiède avec une serviette et je me place entre les jambes de Yohann pour le sucer.

Je le branle d’abord lentement puis je prends sa queue en bouche et je le suce. Je jette des regards sur lui de temps en temps mais il est occupé à regarder son porno. Il ne me calcule pas du tout. D'une main, je lui tiens la queue et de l'autre je lui caresse les couilles. Il semble apprécié, les jambes écartées en grand, tenant toujours son joint entre les doigts. Il gémit de temps en temps, il semble complètement défoncé. Au bout de cinq minutes, il plonge son regard brûlant dans les yeux et il me caresse la nuque, m’encourageant à le sucer.

Puis finalement, il se lève, je reste à genoux et je remets sa queue dans ma bouche. J’arrive à supporter de mieux en mieux son morceau et je lui fais quelques gorges profondes. Il m’encourage avec des : « Oui, c’est bon ! », « Vas-y, tu suces trop bien ! », « Tu me fais trop du bien ! » Le plaisir se lit sur son visage.

Au bout de cinq minutes, il se pose de nouveau sur le canapé, se penche en arrière, je reprends mon travail et très vite, il soupire fort, je sens sa queue gonfler, j’arrête ma suce et je continue de le branler. Et là, c’est l’explosion. Un sperme lourd et liquide à la fois jaillit de sa queue comme l’éruption d’un volcan. Le premier jet sort de sa teub et va sur sa cuisse pour se perdre sur le canapé. En l’espace de 2 secondes, cinq jets jaillissent en saccade sur sa cuisse et sur son ventre. Puis un septième jet est propulsé et va se loger sur son torse et dans son cou, suivi par trois autres qui tapissent son corps. Le dernier retombe lourdement sur son ventre. Son corps se détend. Sous le coup de l’excitation, j’enfonce sa queue dans ma bouche pour en lécher sa précieuse semence. Puis ma langue descend le long de sa teub pour lécher sa cuisse puis son ventre et enfin son torse, afin de ne laisser perdre aucune goutte de son jus. Il me caresse la tête tandis que j’œuvre à le nettoyer.

Une fois que j’ai fini, il se lève et se dirige vers la salle de bain. Je me branle et jouis très vite, excité par ce moment décontenançant. Et je pense que ce n’est que le début de cette amitié qui est devenue toute particulière.

A suivre...

J’espère que vous avez eu bien du plaisir en lisant cette histoire. N’hésitez à me contacter/m’envoyer des commentaires ou des suggestions pour une suite. (N’oubliez pas de préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

Autres histoires de l'auteur :

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

💦 21 Oct. | 39 pages

Les nouvelles | 18

Désert jordanien Nicolas
Jeune touriste au Maroc Nicolas
En forêt Hoodie76
Les notes de son fils Meetmemz
Excité ! Frank
Piégé Putarebeu
Arrêté pour manifestation Jean-Eudes
Semaine en trek Maxfly76
Bastien Matt
Première fellation Romain_bite
Piscine Meetmemz
Vengeance Meetmemz
Figure paternelle Mickaelromm
Goûté Crêpes Bites Ptitmec
Expérience Bisexuel Ptitmec
1ère pour hétéro Ptitmec
Grindr Calins&Poils

Les séries | 22

Soumission & Domination | 616 Jardinier
1 | ... | 616
Dominé par mon coloc | 2 | +1 Ryan933
1 | 2
Mariage gitan | 2 | +1 kparis
1 | 2
Mon beau black à moi | 10 | +1 Pourtonplaisir
1 | 2 | 3 | 4 | 56 | 7 | 8 | 9 | 10
La longue descente aux enfers | 7 | +1 Fabrice
123 | 4 | 5 | 6 | 7 Fin

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Sept. 21 : 1 758 238 pages vues

À jour : lundi 18 octobre 2021 à 19:40 , ©2000 ob5.ru

Retourner en haut


"sexshop gay""gay cyrillo""mon frere me baise""elle suce de force""travesti shop""cyrillo biz""histoires de zoophilie""gay viol""recit bdsm""première sodo gay""histoires érotiques gay""raidd bar twitter""histoire gay cyrillo""cyrillo texte""histoire gay grosse bite""histoire cyrillo""travesti pute""histoire gay routier""cyrillo free""histoire porno gay""baise imprevu""cyrillo 2018""soumis cocu""puceau gay""histoires gay cyrillo""histoire gay sex""photo gay gratuit""piscine mantes la ville""penetration gay""force gay""histoire sauna gay"histoiresx"recit coquin""histoire bondage""gay cyrillo""gay beur"cyrillo.biz"cyrillo xxl""depucelage gay""histoires de travestis""cyrillo pcul""histoire gay jeune""gay enculé""chienne gay""histoires gay x""gais eros""recit gay soumis""cyrillo rebeu""premiere partouze""histoires gay gratuites""chienne gay""histoires gay soumis""histoire porno gay""histoire gay x""histoire gay inceste""photo cul de mec""chatroulette gay parle moi""scato gay""histoire gay hetero""baise dans la voiture""partouze a la plage""recit gay porn""esclave sexuel gay""casting gay""esclave gay""histoire sexe entre homme""recit gay x""premiere branlette""histoire gay sauna""gay sex gratuit""histoire cyrillo""histoire gay soumis""viol gay""histoire gay minet"cyrillogay"histoires gay cyrillo""histoires cyrillo""zone dial""bizutage nu"